Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Agroalimentaire : Matines, filiale du Groupe Avril, revoit son organisation industrielle

Julie Menez, le 09.11.2017

Face aux changements d'habitude des consommateurs, Matines, filiale du groupe Avril, vient de présenter un projet d'adaptation de son organisation industrielle. Il s'agit ainsi "d'accélérer sa transformation vers l'oeuf alternatif", c'est-à-dire issu d'élevages en plein air et bio. La fermeture du site de Saône-et-Loire et la spécialisation du centre de conditionnement de Naizin (Morbihan) sont envisagées. Cela entraînerait des suppressions de postes.

Matines Naizin
Photo d'illustration

Ce jeudi 9 novembre, l'entreprise Matines (conditionnement et commercialisation d'oeufs) a présenté un projet d'adaptation de son organisation industrielle. Cette filiale du groupe Avril (depuis 1994) est le leader français des oeufs coquille. Elle compte 357 salariés et sept centres de conditionnement d’oeufs coquille, dont deux sont situés en Bretagne : à Naizin (54 salariés), dans le Morbihan, et Trémorel (55 salariés), dans les Côtes-d'Armor. Le siège de l'entreprise est à Paris mais elle a un second site administratif, à Bruz (dix salariés), en Ille-et-Vilaine.

Matines veut s'adapter à un marché en mutation

Le projet d'adaptation de Matines doit lui permettre de "renforcer sa compétitivité et d'adapter l'organisation industrielle de son activité de conditionnement d'oeufs coquille à la mutation du marché vers les oeufs alternatifs. Il s'appuie sur une ambition stratégique forte, à la hauteur des enjeux auxquels la société fait face, afin de préserver son avenir et celui de ses partenaires éleveurs".

En effet, Matines entend ainsi "accélérer sa transformation vers l’oeuf alternatif (issu d’élevages en plein air et bio)". Il s'agit pour la société de "relever le défi majeur d'un marché de l'oeuf coquille en pleine mutation, marqué notamment par la perte de vitesse de l'oeuf standard (issu d’élevages en cages aménagées)".

Des suppressions de postes

L'enjeu est de taille pour Matines qui entend ainsi "préserver l'avenir de la société et lui permettre de renouer avec la croissance, tout en favorisant le maintien dans les territoires de l'activité de nombreux partenaires producteurs au sein de la filière Oeuf française".

L'entreprise indique : "La mise en oeuvre de ce projet nécessiterait une adaptation de son organisation industrielle et pourrait entraîner des suppressions de postes, la fermeture du site de Branges (58 salariés, Saône-et-Loire) et la spécialisation d’une partie des activités du site de Naizin (Morbihan)." Soixante-douze suppressions de postes seraient ainsi envisagées. Matines précise : "La direction s’engagerait afin de réduire au maximum les pertes effectives d’emploi. Elle accompagnerait chacun des salariés concernés et donnerait la priorité à la reconversion ou au reclassement et à la mobilité au sein du Groupe Avril".


L'évènement

Open de l'industrie 2020. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 30 septembre

Pour sa 5ème édition, l'Open de l'Industrie se déroulera le mardi 13 octobre, de 13h30 à 18h30, au Palais des Arts et des Congrès de Vannes.
Pour des raisons évidentes liées à l’évolution de la crise sanitaire, le comité d'organisation de l’Open de l’industrie a pris la décision de réduire la programmation de cet événement.
C’est pourquoi, exceptionnellement cette année, l’Open de l’industrie se déroulera sur une demi-journée.

Au programme :

13h30 – Remise de Trophées Crisalide Industrie #3
A partir de 14h40 – Rencontres B2B
A partir de 14h40 – Ateliers thématiques
17h – Conférence exceptionnelle de Marc Halévy et Iker Aguirre : “Qu’est-ce qui nous arrive ?”

Pour participer à cet événement, inscriptions en ligne jusqu'au 30 septembre.

Recommandations