Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Agroalimentaire : A La Toque Bretonne, des plats cuisinés et des idées pour développer le bien-manger

Julie Menez, le 10.10.2019

Fondée en 1995 à Mellac, à proximité de Quimperlé, La Toque Bretonne est spécialisée dans la découpe de dinde (bretonne, comme son nom l'indique !) à destination des grossistes et des industriels. Depuis deux ans, l'entreprise s'est diversifiée en proposant des plats cuisinés prônant le goût et le bien-manger, puis en ouvrant un premier point de vente sur son site de production. Une expérimentation réussie qui présage d'autres développements.

La Toque Bretonne
La Toque Bretonne

Jean-Marc Piloquet a repris La Toque Bretonne en 2013. Une belle entreprise artisanale qui s'étend sur un site industriel de 1.500 m² et emploie 25 salariés et où, surtout, on est fier de s'approvisionner uniquement en dindes élevées en Bretagne.

"La dinde est un produit fantastique, qui se consomme à la fois comme une viande blanche ou comme une viande rouge... et c'est la protéine de base des sportifs", s'enthousiasme le dirigeant.

Des plats cuisinés à base de volaille vendus sur place et en ligne

Il y a deux ans, Jean-Marc Piloquet a décidé de promouvoir la cuisine à base de dinde, en lançant une gamme de produits qui intègrent de la viande, à partir de recettes traditionnelles élaborées par le chef breton Jacques Thorel pour ceux à base de volaille, et avec le soutien d'un cabinet nutritionniste quimpérois. "L'idée est d'allier une cuisine saine et équilibrée avec une vision gourmande des repas", résume le dirigeant de La Toque Bretonne. Outre les Cuisinés de Jacques Thorel, La Toque Bretonne commercialise ainsi des entrées, plats et desserts, sous l'appellation Les Cuisinés vrai & bon de Val-de-Luce. Le tout (entrée, plats et desserts) est conditionné en bocaux en verre.

"Nous sommes encore en phase de développement", assure un Jean-Marc Piloquet, prudent. Pour autant, le Finistérien constate le bon accueil réservés à ces premiers produits. En décembre 2017, une boutique La Toque Bretonne a été ouverte à proximité de l'usine, à Mellac. Y sont vendus les plats de l'enseigne ainsi que d'autres produits comme des épices, des palets bretons salés ou des légumes cuisinés bio.

"Nous avons été très surpris du succès rencontré ! Nous sommes pourtant dans une zone excentrée mais nous avons rapidement eu une clientèle fidèle. Les gens ont pris l'habitude de s'arrêter pour acheter de quoi manger rapidement : pour déjeuner au travail ou encore lors de leurs déplacements en camping-car." Ouverte au début un jour par semaine, la boutique l'est maintenant tous les jours. La vente en ligne est aussi proposée et La Toque Bretonne compte déjà quelques revendeurs 

Des points de vente en pleine évolution

La Toque Bretonne étudie aujourd'hui la possibilité d'ouvrir d'autres points de vente mais, précise Jean-Marc Piloquet, "la réflexion est forte car les points de vente sont en pleine évolution". Il n'est pas non plus exclu d'étendre la gamme de produits : "Nous sommes encore en pleine phase de développement et trouvons important d'aller écouter directement les attentes de nos clients consommateurs. Nous participons donc à des salons de produits régionaux, des salons seniors comme celui qui s'est tenu à Quimper, nous échangeons aussi avec de jeunes sportifs..."

Une BD pour se remettre aux fourneaux

Enfin, l'entreprise, qui vend principalement aux grossistes et aux industriels, n'a de cesse de trouver des moyens de communication pour se rapprocher des consommateurs finaux autour du bien-manger. Outre les réseaux sociaux où elle partage des vidéos de recettes et des photos sur les colis des grossistes, elle a édité une bande-dessinée  avec un dessinateur breton et dont le propos est d'inciter les familles à cuisiner ensemble. On y trouve des recettes illustrées et des pages de coloriage. "Nous sommes dans un marché de niche mais nous voulons avoir une vraie écoute des clients", insiste Jean-Marc Piloquet. 

Bien décidé à promouvoir la dinde bretonne, La Toque Bretonne vend aussi sur place des colis fraîcheur  de 5 à 10 kilos de viande (elle est vendue le surlendemain de l'abattage) ou encore des brochettes l'été. "La dinde bretonne est un excellent produit et nous pensons que le mettre à la porte des gens est la bonne réponse", conclut le dirigeant.

En savoir plus

L'évènement

Les enjeux commerciaux hors et intra UE

Europe commerce

Bretagne Conseil, Rennes School of Business et le réseau Enterprise Europe Network organisent une table ronde sur "Les enjeux commerciaux hors et intra UE, les perspectives de Business au sein de l'UE - le soutien de l'UE aux entreprises bretonnes". Rendez-vous le 14 novembre, à 18h30, à Rennes School of Business. Gratuit, inscription en ligne.