Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Accessibilité : un chargé de mission à la rencontre des élus bretons

Julie Menez, le 07.03.2018

Le Finistère a été la première étape de Francis Rol-Tanguy, ce mardi 6 mars. Conseiller maître à la Cour des comptes, il a été chargé d'une mission d'appui par Elisabeth Borne, ministre des Transports. Il s'agit d'accompagner les collectivités territoriales dans l'élaboration d'un "projet stratégique pour les mobilités du Grand Ouest". Une délégation d'élus finistériens était à Paris ce jour pour défendre l'accessibilité du Finistère.

Accessibilité Finistère
CD 29

Depuis l'annulation du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, en Loire-Atlantique, la question de l'accessibilité de l'ouest de la France agite les élus locaux comme les acteurs économiques bretons.

Ils n'hésitent pas à interpeler régulièrement les différents représentants du gouvernement, jusqu'au chef de l'Etat pour plaider la cause de leur territoire et la nécessité d'une bonne desserte, notamment ferroviaire.

Accessibilité : une consultation en vue d'un "projet stratégique pour les mobilités du Grand Ouest"

Ce mardi 6 mars, Nathalie Sarrabezolles, président du conseil départemental du Finistère, a donc pu s'entretenir avec Francis Rol-Tanguy, chargé par la ministre des Transports Elisabeth Borne d'une mission Accessibilité. Si le Finistère était sa première étape, le conseiller maître à la Cour des comptes va rencontrer les autres élus bretons. Cette consultation doit déboucher sur l'élaboration d'un "projet stratégique pour les mobilités du Grand Ouest".

"La mission devra notamment revoir les orientations du rapport du Conseil d'orientation des infrastructures, dit rapport Duron, pour la Bretagne", précise un communiqué du conseil départemental finistérien.

Le leitmotiv finistérien : mettre Brest et Quimper à 1 heure 30 de Rennes

Lors de cette première rencontre, Nathalie Sarrabezolles a rappelé à l'envoyé de la ministre des Transports "la nécessité de voir continuer les études et projets autour de l'accessibilité au sein même de la Bretagne, entre Brest-Quimper et Rennes, pour permettre de mettre la capitale bretonne à 1 heure 30 de Brest et Quimper et également les deux villes finistériennes à 3 heures de Paris".

Le chargé de mission a également rencontré Ludovic Jolivet, maire de Quimper et président de Quimper Bretagne Occidentale, autour des même sujets. "J'ai également plaidé pour que la pointe de la Bretagne soit traitée de façon équitable et insisté pour une amélioration des lignes Rennes-Brest et Rennes-Quimper (conditions d'exploitation, aménagements de voie, accélération des projets existants…)", annonce l'élu finistérien dans un communiqué.

Ludovic Jolivet a également évoqué "la situation de l'aéroport de Quimper-Cornouaille (sic) et la nécessité absolue de fiabiliser le service proposé par la compagnie HOP ! qui assure la liaison avec Paris-Orly. (Il a) rappelé la détermination de Quimper Bretagne Occidentale à soutenir la promotion de cette ligne dès lors que la qualité du service sera assurée".

Francis Rol-Tanguy a annoncé qu'une prochaine rencontre se tiendrait d'ici fin avril "afin de présenter les recommandations qu'il va formuler à la ministre chargée des transports".

 


Taille du texte

L'évènement

13e édition trophées bretons du développement durable : les candidatures sont ouvertes

13e édition trophées bretons du développement durable : les candidatures sont ouvertes

Cette 13e édition sera à nouveau l’occasion de valoriser les actions menées par les associations, les entreprises, les acteurs publics et les établissements d’enseignement sur le territoire breton. Plus d’info.