Accueil > Portraits > La Brasserie du Bout du (...)

 


La Brasserie du Bout du Monde (29) : une brasserie qui pétille

Publication : 09-02-2015

La Brasserie du Bout du Monde, près du pont de Térénez, a lancé une gamme de bières artisanales qui progresse à vitesse grand V.

Une Brasserie qui pétille

Créée fin 2013, avec première dégustation en février 2014, la Brasserie du Bout du Monde connaît une ascension fulgurante auprès des amateurs de bières artisanales. Olivier Lallemand a fait naître sa marque Bière de Térénez, au secret d’anciennes galeries souterraines de l’Otan, propriété de la communauté de communes du Pays de l’Aulne maritime. Il y a produit, avec son brasseur, 500 hl de blonde, blanche et brune. « Je commence à placer la marque chez les cafetiers, explique-t-il, mais elle est d’abord commercialisée en épicerie fine, cavistes, primeurs et petites supérettes. » Passionné par la recherche de process biochimiques, Olivier Lallemand s’est donné les moyens de réussir, tout en bénéficiant d’un suivi particulier de son ancien employeur, l’armée : il a obtenu une licence pro par la validation des acquis de l’expérience (VAE) et est passé par les formations à la création d’entreprises de la chambre de métiers et de la CCI. « Les 5 jours pour entreprendre m’ont permis de mettre le doigt sur des questions essentielles. Et maintenant, je sais à qui m’adresser si j’ai un souci. » Bien anticipée, soutenue par la CCI et les élus de la communauté de communes, son affaire s’est vite intégrée dans le paysage des 47 brasseurs bretons. « Nos produits ont chacun leurs différences, car ils dépendent de la machinerie et du brasseur. Les clients ont le choix et chacun, sa place. » Fort de ce succès, Olivier Lallemand devrait ouvrir aux visites publiques la galerie où se trouvent les brassins (cuves de maturation).

Après avoir reçu une médaille d’argent au Japon, auprès d’un jury de professionnels de plusieurs pays, qui conforte sa savoir-faire, la Brasserie souhaite développer des canaux de distribution à l’international, « pour développer l’emploi sur le territoire », mais toujours selon un process artisanal.

 

Légende : « Il a fallu 22 essais et 6 mois de travail pour déterminer le goût de la bière brune. »

Article paru dans le numéro 5 de Bretagne économique 1er trimestre 2015 - Edition CCI Brest




Autres Portraits

Un développement européen pour AB Technologies

Avec 35 millions de CA réalisés en 2008 et 65 personnes réparties sur l’ensemble de ses 3 sites, AB Technologies développe une stratégie de croissance à l’international. Cette PME, créée à Sulniac en (...)

En savoir plus

Après deux années difficiles, Paitier, transporteur à Malestroit (56), perçoit (...)

Entreprise familiale née après la guerre, Paitier est gérée par deux jeunes frères, Raphaël et Emmanuel Paitier. Si la crise a contraint la SAS à reporter son projet d’extension, elle l’a poussée à (...)

En savoir plus

196°C (56), pour un été complètement givré !

Créée en 2015, l’entreprise mobile de Jean-François Turini a fait du chemin. Spécialisée dans la création culinaire spectaculaire, -196°C parcourt les festivals, les événements d’entreprises et les fêtes (...)

En savoir plus

le dernier numéro

Découvrez vite le dernier numéro !!

JPEG - 215.1 ko

Le palmarès des entreprises bretonnes

Découvrez la 28 ème édition du Palmarès des entreprises bretonnes : hors-série-Edition 2016/2017

Hors-Série

Les entreprises bretonnes à la conquête de l’international


Portraits