Accueil > Portraits > AGC AIV (35), la crise (...)

 


AGC AIV (35), la crise pousse à l’innovation

Publication : 11-04-2014

Un plan de développement pour AGC AIV.

L’entreprise fougeraise, AIV (applications industrielles du verre), transforme et distribue du verre plat à destination des secteurs de la construction, du bâtiment et de l’industrie depuis plus de 40 ans. En 1998, elle est reprise par le groupe japonais AGC (Asahi Glass Company) et devient AGC AIV.

Peu après l’arrivée de Pierre Schneider, actuel directeur, la crise arrive. Les commandes se font moins pressantes. 2012, un plan économique est mis en place, 7 salariés sont licenciés. Pour Pierre Schneider, « le plan économique était nécessaire pour la survie de l’entreprise. En parallèle, on a restructuré AGC AIV, en limitant les activités peu rentables, comme le double vitrage classique et en investissant dans du matériel performant. »

C’est à cette période également, que Pierre Schneider élabore son plan de « bataille » : A partir d’un outil industriel existant, quels marchés peut-on appréhender ? Avec le soutien de Daniel Guillaume, conseiller industrie à la CCI et deMarion Le Joly, chargée de mission Creativ, l’entreprise s’oriente vers deux axes principaux : tout d’abord un nouveau marché, avec la création d’une gamme de produits pour la décoration intérieure (miroirs, meubles). Pour mettre en place cette gamme de produits, AGC AIV a fait appel à une designer pour la réalisation d’un catalogue. Prochainement, un site marchand sera mis en ligne et 2 commerciaux recrutés. Le deuxième axe, après des mois de recherche avec une équipe d’AGC Glass Europe en Belgique, c’est le dépôt d’un brevet pour du vitrage dans la grande distribution.
« Les Japonais ont investi ici près de 4,5 M€ depuis bientôt 10 ans. Je suis optimiste, notre chiffre d’affaires devrait se développer », assure Pierre Schneider.

Article paru dans le numéro 2 de Bretagne économique
2ème trimestre 2014 - Edition CCI Saint-Malo Fougères




Autres Portraits

Bretagne : Comment j’ai repris deux entreprises, coup sur coup (...)

Ancien gestionnaire de biens en immobilier, Hubert Jullien a choisi la Bretagne pour tourner la page et prendre un nouveau départ . En 2016, via « Reprendre en Bretagne », il s’est « offert » deux (...)

En savoir plus

Jallu Ebénistes (35), un savoir-faire qui a séduit l’Amérique

Entreprise du patrimoine vivant, l’atelier créé par Yann Jallu en 2006 à Bazouges-La-Pérouse, est l’un des rares en France, à maîtriser des techniques anciennes.

En savoir plus

Where is Tom ? A Lorient, of course

A l’ère du recyclage prôné à tout va, voilà un exemple qui ne passe pas inaperçu. Depuis le mois d’avril, Thomas Colin sert à manger à bord d’un vieux bus londonien, rouge évidemment ! Un jour à Lorient, le (...)

En savoir plus

le dernier numéro

Découvrez vite le dernier numéro !!

JPEG - 215.1 ko

Le palmarès des entreprises bretonnes

Découvrez la 28 ème édition du Palmarès des entreprises bretonnes : hors-série-Edition 2016/2017

Hors-Série

Les entreprises bretonnes à la conquête de l’international


Portraits