Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Ma Boutique à l'essai : un concept testé et approuvé dans le Morbihan

Julie Menez, le 12.10.2017

En 2016, Pontivy communauté testait le dispositif "Ma boutique à l'essai" : accompagner un commerçant dans la création de son activité et son installation en centre-ville. C'était la première fois qu'une commune bretonne participait à cette opération récente et elle a rapidement été suivie par Ploërmel. Un an plus tard, la lauréate de Pontivy cherche à acheter un local plus grand afin de répondre à la demande de ses clients, et la commune cherche un occupant pour un autre commerce vacant. A Ploërmel, aussi, on tire un bilan positif d'une opération qui a créé une vraie dynamique.

Pontivy Communauté

C'est tout simplement en voyant un reportage à la télé que Kévin Nado, du pôle développement économique de Pontivy Communauté, découvre la Fédération des Boutiques à l'essai. Ce dispositif s'est créé dans l'Oise afin de redynamiser le centre-ville de Noyon. Le concept initial ? La collectivité accompagne un porteur de projet dans la réalisation de ses démarches de créateur d'entreprise et l'aide dans son installation, notamment en négociant pour lui un loyer avantageux afin qu'il teste son concept pendant au moins six mois, grâce à un bail précaire renouvelable une fois.

Ma Boutique à l'essai : un local et un réseau de partenaires

Courant 2016, Pontivy Communauté se lance donc, accompagnée par la Fédération des boutiques à l'essai, pour trouver le futur occupant d'un local commercial vacant, en bon état, bien placé et faisant entre 30 et 50 m², selon les critères de la fédération. 

"On a créé un réseau de partenaires avec l'Union des commerçants, la Chambre de commerce et de l'industrie, la Chambre des métiers, un expert-comptable, un partenaire bancaire et Initiative Pays de Pontivy", précise Kévin Nado. Tous ces spécialistes ont accompagné les porteurs de projet dans le montage de leur dossier, avant leur convocation devant un comité de sélection. Parmi les critères retenus : "Proposer une offre complémentaire de ce qui existe déjà."

A Pontivy, le fish spa va déménager pour un endroit plus grand

C'est Gwénola Rodet qui, avec son projet de "fish spa" (manucure et pédicure réalisées dans des bassins par de petits poissons), a remporté le droit de s'installer dans la première Boutique à l'essai de Pontivy. Un an après, son activité est telle que la commerçante cherche à acheter un local plus grand, avec un logement à l'étage.

"L'opération Ma Boutique à l'essai, c'est une très bonne publicité, raconte Gwénola Rodet. Il a seulement fallu que j'explique aux gens que je n'allais pas partir au bout des six mois et que j'étais là pour de bon ! Mon concept est fait pour durer puisqu'il nécessite des investissements. Certains pensaient aussi que je ne payais pas du tout de loyer...

Une Boutique à l'essai est faite pour durer !

En dépit de ces anecdotes des débuts, la commerçante est vraiment satisfaite de l'opération, et plus particulièrement de l'accompagnement dont elle a bénéficié dans ce cadre. "Avant, je travaillais dans l'agroalimentaire mais depuis toute petite je suis passionnée par l'aquariophilie. Cette activité de fish spa me permet de vivre de ma passion. Etre accompagnée quand on crée son entreprise, c'est hyper important ! Seule, je n'aurais pas su à qui m'adresser."

Gwénola Rodet a transformé cet essai en succès : les clients semblent avoir bien adopté ce concept original. La dynamique commerçante a en tête de nouveaux projets pour animer encore plus son fish spa, qui devrait déménager prochainementdans le prochain emplacement où elle espère déménager son activité prochainement... à côté du deuxième projet de Boutique à l'essai pour lequel Pontivy Communauté recherche un commerçant.

"Pontivy a un vrai potentiel commercial"

La directrice du fish spa est enthousiaste à l'idée de découvrir quelle sera l'activité retenue : "Pontivy est une grande ville, très bien placée. Les habitants, et les nombreux touristes, sont en demande de nouveautés ! J'espère qu'en dehors de la Boutique à l'essai d'autres commerces et d'autres nouveautés vont s'installer ! Il y a un vrai potentiel, ici !"

Pour sa part, Gwénola Rodet ne regrette pas d'avoir fait créé son activité et son entreprise à Pontivy, même si, le fish spa à peine ouvert, elle a appris une nouvelle difficile : sa fille Romane est atteinte d'une maladie très rare.

"Pour bénéficier d'aides, il faudrait que j'arrête de travailler et que je prenne le statut d'aidant mais je n'ai pas voulu fermer mon entreprise alors qu'elle démarrait juste. Les gens sont compréhensifs : ils savent que si c'est fermé c'est que je suis à des rendez-vous médicaux pour ma fille", apprécie la commerçante, qui reçoit sans rendez-vous.

A Ploërmel, plusieurs porteurs de projet accompagnés

Relayée dans la presse locale, la première opération menée conjointement par Pontivy Communauté et la Fédération Ma Boutique à l'essai a donné l'idée à Emilie Jouanno, animatrice économique pour Ploërmel Communauté d'appliquer le même concept à Ploërmel. "A Ploërmel, il y a en centre-ville des locaux commerciaux en bon état et bien placés, qui restent vacants pendant deux ou trois ans. Nous avons adhéré à la fédération et cette opération nous a permis de les occuper", détaille Emilie Jouanno. Le local retenu pour être "boutique à l'essai" a été attribué à un projet de dépot-vente d'articles de puériculture, activité qui n'existait pas à Ploërmel. Ouvert en mars, le commerce a d'ores et déjà trouvé son public.

Surtout, apprécie Emilie Jouanno, "cette opération nous a permis de toucher un public de porteurs de projet qui ont pu bénéficier de l'accompagnement de notre réseau de partenaires (CCI, Chambre des métiers, expert-comptable, banque et Union des commerçants). Cela a permis à plusieurs d'entre eux d'aller au bout du parcours de création et de s'installer à Ploërmel". Une dynamique s'étant installée, il n'est pas exclu que le concept de Ma Boutique à l'essai soit dupliqué dans les autres communes avoisinantes afin de redynamiser les centres-villes.

 

A Pontivy, Gwénola Rodet a créé une association : HTAP soutien pour Romane. Sa fille de 13 ans fait partie des 130 victimes d'hypertension artérielle pulmonaire recensées dans le monde.


Taille du texte

L'évènement

360 Possibles à Brest : Inscrivez-vous dès maintenant aux rendez-vous B2B organisés les 15 & 16 novembre 2017

360 Possibles à Brest  :  Inscrivez-vous dès maintenant aux rendez-vous B2B organisés les 15 & 16 novembre 2017

A 360 Possibles, l'Open de l’Innovation est une occasion unique d'accélerer le développement de vos projets et de développer votre réseau !