Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Brest : Air Affaires met en relation PME, pilotes et avions pour faciliter les déplacements

Julie Menez, le 31.07.2017

Fondée il y a un an, la start-up Air Affaires débute activement sa phase de prospection. Son objectif ? Révolutionner les déplacements d'affaires et mettre les vols à portée des patrons de PME.

Twitter Air Affaires

Il fallait bien un Brestois, habitué à parcourir beaucoup de route pour ses affaires, pour y penser. L'entrepreneur Charles Cabillic (AC3, ZIP) a fondé Air Affaires il y a un an. L'idée de cette plateforme qui met en relation propriétaires d'avion, pilotes et patrons de PME est venue naturellement à celui qui fait "trois ou quatre déplacements par semaine minimum". Et quand on vit au "bout du monde", cela signifie des heures de voiture, de la fatigue et du temps passé à conduire et non à travailler. "Le constat c'était que l'aviation d'affaire est réservée aux happy fews du Cac 40, qu'il fallait aider les patrons et les cadres des PME à se déplacer facilement de la province à la province et qu'on remplace la voiture", résume Charles Cabillic.

Vols d'affaires : 458 avions privés utilisés en France

Alors, avec le soutien des Finistériens Ronan Le Moal (Arkea) et Mikaël Kerbourc'h (Sodia-Le Gall), l'entrepreneur brestois, qui "pilote un peu", crée Air Affaires. Cette plateforme met en relation des propriétaires d'avions (à hélices), des pilotes et des entreprises qui ont besoin de se déplacer. "Il y a un alignement des planètes, assure Charles Cabillic. Il y a 350 aérodromes en France. Il y a pas mal de propriétaires d'avions privés, mais il faut qu'ils volent 400 heures avec par an, pour que ce soit rentable. En France, 458 avions privés à hélices sont utilisés à des fins professionnelles. Enfin, énormément de pilotes professionnels cherchent à voler et ce n'est pas évident parce que les compagnies aériennent recrutent peu."

Après des mois de tests et de validation juridique, Air Affaires passe à la vitesse supérieure : "Une quarantaine d'avions sont inscrits sur le site (dont 25 actifs, avec des pilotes) et, ce à quoi on ne s'attendait pas, de petites compagnies aériennes (Fly7, Wijet...) adhèrent afin de mettre à disposition leurs avions", explique l'entrepreneur.

L'aviation d'affaire, un enjeu pour les aéroports

Les entreprises membres du réseau (à partir de 90 € par mois) entrent leurs critères de déplacement et la plateforme sélectionne les avions et les pilotes disponibles. "Propriétaires et pilotes fixent leurs prix, nous ne prenons pas de commissions sur les vols", explique Charles Cabillic, qui précise qu'Air Affaires n'a pas du tout vocation à faire concurrence aux compagnies aériennes.

D'ailleurs, selon l'entrepreneur, l'aviation d'affaire représente un véritable enjeu pour les aéroports bretons. "Les aéroports touchent des taxes d'atterrissage et de parking... Avec Air Affaires, nous voulons participer à l'économie locale. Pour l'ouest breton, c'est important de pérenniser l'accessibilité des villes."

L'ouest, la France, la Suisse... et l'international

Pour autant, le concept de la start-up finistérienne séduit au-delà de la Bretagne. "Nous avons déjà une vingtaine d'entreprises adhérentes. Elles sont issues de Brest et de l'ouest mais certaines sont aussi basées à Lyon, Marseille..." Un développement qui devrait encore s'accélérer et, pourquoi pas, dépasser les frontières françaises. "Nous avons trois avions basés en Suisse référencés sur la plateforme et une association de propriétaires d'avions veut développer Air Affaires en Suisse", se félicite Charles Cabillic.

L'entrepreneur aimerait ainsi doubler un concurrent allemand, qui développe un concept voisin. Cinq personnes travaillent afin de rechercher des avions et de prospecter des entreprises et un recrutement est actuellement en cours afin de porter les efforts sur l'international. "Et la version en anglais du site sortira la semaine prochaine", annonce Charles Cabillic.

Air Affaires


Taille du texte

L'évènement

360 Possibles à Brest : Inscrivez-vous dès maintenant aux rendez-vous B2B organisés les 15 & 16 novembre 2017

360 Possibles à Brest  :  Inscrivez-vous dès maintenant aux rendez-vous B2B organisés les 15 & 16 novembre 2017

A 360 Possibles, l'Open de l’Innovation est une occasion unique d'accélerer le développement de vos projets et de développer votre réseau !