Accueil > Actualité > Developpement > Finistère : Germicopa primé à

 


Finistère : Germicopa primé à Berlin

Publication : 31-03-2016

Racheté à 100% par Florimond Desprez, leader mondial de semences de betteraves sucrières, Germicopa (Siège à Quimper -65 salariés, 3 sites de production, 80 000 tonnes/an, chiffre d’affaires : 40 M€/an) doit relever de nouveaux challenge sur le marché mondial des plants de pommes de terre : la baisse des importations de certains pays en guerre au Moyen Orient (-30% de ventes), un brevet pour la Charlotte* tombé dans le domaine public* et, de fait, une concurrence qui s’étoffe... Cette adversité ne fait pas peur au semencier breton, bientôt 70 ans, qui a reçu en février le prix de l’innovation logistique, au salon Fruit Logistica à Berlin. « Nous avons la volonté d’exporter dans les pays les plus éloignés de la côte africaine, Mali, Niger, Burkina Faso, à partir d’Abidjan. Pour cela il a fallu développer un système de transport par conteneurs frigorifiques et groupes électrogènes capables de maintenir dans de bonnes conditions nos semences pour 15 jours de trajet terrestre parfois difficiles », détaille Alexandre Plougoulm, responsable logistique.

Germicopa, qui a également renforcé ses positions en Amérique Latine, exporte au départ du port de Brest et, de plus en plus, par conteneurs. Sur 80 000 tonnes de productions, un quart s’écoule entre octobre et décembre en grand export, un quart dans l’Union européenne. L’autre moitié se vend en France, entre février et mai : marché des professionnels (enseignes de grande distribution, 25 000 t), celui des industriels (près de 10 000 t) et le marché du jardin qui cible les particuliers (en recul, 5 000 t environ).

De la betterave à sucre ?

Si la logistique est un point fort, la valeur ajoutée de Germicopa est sa R&D. Créateur variétal, il lui faut une dizaine d’années pour lancer une nouvelle pomme de terre, qui sera adaptée à certains climats, certains modes de consommation et résistante. La Princesse Amandine – qui représente environ 10 000 t de plants en 2016 - c’est Germicopa. La Daisy, développée avec Mc Cain, c’est encore Germicopa. Son mariage avec le géant mondial de la betterave sucrière et les synergies qu’il permet d’entrevoir pourrait ainsi déboucher sur de nouveaux horizons commerciaux à l’exportation. * pomme de terre qui était la variété phare de Germicopa et est l’une des plus consommée de France. La protection du Brevet d’obtention végétale pour les semences de pommes de terre dure 30 ans http://www.germicopa.fr/

Germicopa, 65 salariés, 3 sites de production, 80 000 tonnes/an, chiffre d’affaires : 40 M€/an



Autres Actualités

Vendée Globe : toute la Bretagne salue la performance d’Armel Le (...)

A commencer par Jean-Yves Le Drian : « Cette victoire est d’abord celle d’un homme exceptionnel ; c’est la victoire du courage et de la combativité ; et c’est encore une nouvelle fois la (...)

En savoir plus

Arrivée de la LGV Bretagne en juillet : mieux mais…

La LGV entrera en service en Bretagne le 2 juillet prochain. L’occasion en Cornouaille de se poser la question de l’impact de ces 45 minutes d’économie sur le (...)

En savoir plus

Business Angels : forte croissance pour Logoden Participations en (...)

Après une année 2015 en demi teinte au niveau de ses investissements, Logoden Participations, association des Business Angels d’Ille-et-Vilaine a connu une forte croissance en 2016. Spécialisée (...)

En savoir plus

le dernier numéro

Découvrez vite le dernier numéro !!

JPEG - 215.1 ko

Le palmarès des entreprises bretonnes

Découvrez la 28 ème édition du Palmarès des entreprises bretonnes : hors-série-Edition 2016/2017

Hors-Série

Les entreprises bretonnes à la conquête de l’international


Portraits