Accueil > Actualité > Developpement > Armor Meca coup de cœur (...)

 


Armor Meca coup de cœur des Oscars des Côtes d’Armor

Publication : 21-02-2014
Olivier et Sébastien COLAS , co diigeants d'Armor Méca, 3ème et 4ème en partant de la gauche

Plus de 350 chefs d’entreprises ont assisté hier soir à la remise des prix de la 2ème édition des Oscars des Côtes d’Armor. Organisé par le Crédit Agricole, la CCI , le CG, Côtes d’Armor Développement et l’Ordre des experts comptables, 5 cinq entreprises ont été primées : Vital Concept à Loudéac pour la croissance, Eco-Compteur à Lannion pour le développement à l’international, L’Armoricaine Laitière à Lanfains pour le Développment Durable, Asserva à Lamballe pour les sciences et technologie et Armor Méca à Pleslin-Trigavou pour sa performance. En effet à chaque fois qu’un Airbus décolle, il emmène avec lui un peu des Côtes d’Armor ! Depuis 1988 Armor Meca produit des pièces métalliques complexes pour l’aéronautique. Leur qualité lui vaut de figurer parmi les 16 sous-traitants de rang 1 retenus par l’avionneur européen au niveau mondial.

Créé en 1970 à Quévert, Armor Meca a été repris en 1987, avec 23 salariés, par Bernard Colas. L’entreprise se tourne rapidement vers un nouveau secteur d’activité, l’aéronautique, suite à la perte de son client principal la DCN , qui recentre ses achats sur des sous-traitants locaux. En 1988, Armor Meca ainsi signe son premier contrat avec l’Aerospatiale et connaît une croissance régulière jusqu’en 1993. Passé le cap de la crise, elle est le premier fournisseur d’Airbus à mettre en place, dès 1995, un EDI (échange des données par informatique). En 1999, Olivier un des fils du dirigeant rentre dans la société et s’occupe des finances et de la gestion du personnel. Il est rejoint en 2002, à la suite d’une consultation d’Airbus UK, par son frère Sébastien : ses études en Angleterre le qualifie pour être l’interlocuteur du premier client d’Armor Meca.

Olivier et Sébastien ont pris la direction en 2008, au plus fort de la crise : « Cela s’est finalement révélé être une chance, explique Sébastien, car la conjoncture nous a obligé à revoir complètement notre stratégie. Nous avons ainsi choisi d’investir massivement dès 2009 dans de nouvelles machines (des centres d’usinage 5 axes) pour produire des pièces à forte valeur ajoutée ». L’entreprise utilise aujourd’hui une trentaine de machines à commandes numériques.

 

Un carnet de commandes plein jusqu’en 2023

 

Son service de R&D compte sept spécialistes qui ont déposé des brevets en robotique, informatique, matériaux… Priorité est donnée à la formation de ses 90 salariés et à l’intégration des jeunes talents : Armor Meca forme actuellement sept jeunes en contrats d’alternance, du bac pro à la formation d’ingénieur.

Toujours à la recherche de l’excellence industrielle, les dirigeants mettent en place le lean management en 2013.

Pour répondre à la croissance de l’activité aéronautique, et optimiser ses performances, Armor Meca déménage et s’installe l’an dernier sur 7 hectares à Pleslin Trigavou. Les investissements représentent 4 millions d’euros pour les bâtiments et les machines. Ils se poursuivent en 2014 avec l’introduction de robots de production : « Les belles perspectives de croissance d‘Airbus remplissent notre carnet de commandes pour les neuf prochaines années et nous tablons sur un triplement de notre chiffre d’affaires d’ici à 5 ans. » Avec le maintien d’une croissance à deux chiffres : 17% en 2013, 30% attendus en 2014.

 



Autres Actualités

CES Las Vegas : Ticatag (Lannion) prend position aux Etats-Unis

Ticatag (Lannion) revient du CES de Las Vegas (5-8 janvier) avec de bonnes perspectives de développement. Une deuxième levée de fonds est en cours avec les Business angels (...)

En savoir plus

OceanBtoB à Lorient : convention d’affaires sur le maritime

Le Pôle Mer Bretagne Atlantique organise la 3e édition Ocean BtoB, évènement à destination des entreprises du maritime le 9 février à Lorient.

En savoir plus

Agroalimentaire : Even relève les aides aux jeunes producteurs

La Coopérative Even (Ploudaniel, 29) accentue son aide à l’installation des jeunes producteurs bretons.

En savoir plus

le dernier numéro

Découvrez vite le dernier numéro !!

JPEG - 215.1 ko

Le palmarès des entreprises bretonnes

Découvrez la 28 ème édition du Palmarès des entreprises bretonnes : hors-série-Edition 2016/2017

Hors-Série

Les entreprises bretonnes à la conquête de l’international


Portraits