Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Dihan Evasion Tourisme
Aude Sirvain
Arnaud & Myriam Le Masle ont fait de Dihan Evasion, à Ploemel, une référence en termes d'hébergements atypiques.

Tourisme : Dihan Evasion va miser sur les nouvelles technologies

Julie Menez, le 23.10.2017

Un cadre bucolique et préservé, des cabanes en bois, un spa... A Ploemel (56), les dirigeants de Dihan Evasion ont fait revivre le lieu de leur enfance en y créant leur entreprise de tourisme, il y a plus de dix ans. Prochaine étape : une expérience client et un accueil différenciés, à la pointe de l'innovation.

Dihan Evasion, à Ploemel, c'est toute une histoire d'amour(s), ! D'abord, celle d'Arnaud et Myriam Le Masle. Il y a 14 ans, ce couple de profs est lassé de vivre son histoire à distance (lui en Bretagne, elle en région parisienne). Il veut changer de vie. "L'ancienne ferme des grands-parents tombaient en friche et nous étions tristes de voir cette propriété de 23 ha à l'abandon. Nous voulions vivre ensemble et créer une activité sur place, pour continuer à faire vivre cet endroit auquel on est très attachés", se souvient Myriam Le Masle.

Pionniers des hébergements insolites

Pas agriculteurs pour deux sous, les amoureux imaginent alors de transformer l'exploitation en lieu d'accueil et de faire découvrir "ce petit bout du monde, isolé sans être loin de tout" à d'autres. En pleine nature, le souvenir des cabanes faites enfants ressurgit. "Aujourd'hui, les cabanes sont à la mode ! Mais à l'époque, la France ne connaissait pas encore les hébergements insolites", raconte Myriam Le Masle.

Si, un temps, les Morbihannais envisagent d'aller se former au Canada pour mettre son projet au point, ils finissent par croiser la route des tout premiers constructeurs de cabanes français, des Jurassiens. Ces derniers, premiers cobayes de la table d'hôte des Le Masle, viennent s'installer à Ploemel le temps du chantier. L'aventure est lancée !

Une clientèle de couples et de familles

Aujourd'hui, Dihan Evasion abrite une trentaine d'hébergements insolites, et autant de coups de coeur. "Les Bretons sont voyageurs !, sourit Myriam Le Masle. Les yourtes sont fabriquées par un Breton qui a rencontré une Mongole et vit avec elle en Mongolie. Les roulottes, c'est un Breton qui est tombé amoureux d'une Roumaine... et des roulottes ! Ensemble, ils ont fait un travail de collectage sur ces habitations nomades." Chez Dihan Evasion, on trouve aussi des chalets de Laponie ou d'Allemagne et, plus traditionnelles, des chambres d'hôtes et un spa. De quoi vivre des parenthèses romantiques.

"Les gens viennent beaucoup en couple, c'est vrai. Ils s'offrent des parenthèses à deux... et ils en offrent en retour ! Mais la nature omniprésente, l'impression de liberté et les cabanes séduisent aussi les familles et ça plaît beaucoup aux enfants", résume Myriam Le Masle.

Enfin, Dihan Evasion séduit tout autant les citadins que les gens du coin. "Notre clientèle vient du bassin parisien et du Grand Ouest mais nous avons aussi une clientèle locale, qui vient de tout près",  remarque avec plaisir la jeune femme. Surtout, elle note "une fidélisation assez importante de la clientèle".

L'éco-tourisme

Pour ces "habitués", l'équipe de Dihan Evasion continue de renouveler son offre d'hébergement et d'améliorer son offre. Cela passe notamment par l'obtention d'un éco-label et l'éco-tourisme. "Notre plus bel atout, c'est notre environnement. Alors, nous voulons proposer des hébergements les plus écologiques et le plus respectueux possibles." En 2018, c'est une nouvelle cabane ("plus luxueuse") qui va pousser dans les chataîgniers, annonce Myriam Le Masle.

Avec un chiffre d'affaires de près de 400.000 €, "qui augmente tranquillement tous les ans", l'entreprise ambitionne à présent de revoir complètement l'accueil et l'expérience client. "Les gens viennent pour notre environnement exceptionnel mais nous voulons aussi leur transmettre notre attachement à ce lieu, à son histoire. Et faire un travail d'éducation de manière poétique et artistique", résume Myriam Le Masle. Pour ce faire, le couple mise sur les nouvelles technologies. Il vient de recevoir une subvention Inno Conseil (anciennement Aide Conseil Innovation) de la Région. C'est la toute première fois qu'une aide relative à l'innovation est à attribuée à une entreprise touristique bretonne.

Une aide pour conjuguer tourisme & innovation

Cette aide devrait couvrir 80 % de la prestation d’accompagnement engagée auprès de CCI Innovation Bretagne (service Arist). Ces experts de l'innovation vont aider l'entreprise à trouver des pistes d’amélioration de l’expérience client et à définir un cahier des charges. Armée de ce document, l'entreprise ira ensuite à la recherche de prestataires techniques.

Si Myriam Le Masle a déjà identifié un partenaire technique possible, elle espère faire d'autres rencontres décisives lors de l'événement Tourisme & Numérique, début novembre. De quoi permettre à Dihan Evasion de proposer "l'accueil émerveillant" dont elle rêve et d'intensifier encore l'impression d'être hors du temps que cherchent à procurer les amoureux de Ploemel.

 

Taille du texte

L'évènement

Crisalide éco-activités : nouvel appel à candidatures ouvert aux entreprises et porteurs de projets du Grand Ouest

Crisalide éco-activités : nouvel appel à candidatures ouvert aux entreprises et porteurs de projets du Grand Ouest

En participant à Crisalide éco-activités, vous intégrez une communauté de business. Retrouvez toutes les informations et la fiche d’inscription à remplir en ligne.