Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


LGV la CCIMBO persiste sur un Brest-Quimper/Paris en 3h

Christelle Hall, le 01.02.2017

A l’occasion de l’assemblée générale de la CCIMBO, qui s’est tenue le 31 janvier à Quimper, le président Frank Bellion a tenu à réagir aux propos de Guillaume Pépy, président du directoire de SNCF.

LGV : la CCIMBO persiste sur un Brest-Quimper/Paris en 3h
Chall

Dans une interview donnée le 19 janvier par Guillaume Pépy, président du directoire de SNCF et PDG de SNCF mobilités, celui-ci indiquait à propos de la LGV : « …Quand on perd plus d’un quart d’heure pour prendre le métro, il ne faut pas s’arrêter à la symbolique de trois heures… que l’heure est à célébrer une deuxième arrivée de la grande vitesse en Bretagne. »

Pour le président de la chambre finistérienne, « cette interview traduit la non prise en compte des besoins de la Bretagne ouest par la SNCF : trains trop lents, prix élevés et fracture numérique  ».

Et de poursuivre : « Doit-on rappeler que les finances de notre département ont contribué à la LGV Le Mans-Rennes et que la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques prélevée par les régions pour que les automobilistes financent les grands projets d’infrastructure ferroviaire est en Bretagne au même taux, que l’on soit à Rennes ou à Quimper ? »

Rappelant le besoin en infrastructures de transport performantes, train et aéroport, Frank Bellion a annoncé le positionnement de la CCIMBO sur la réponse à l’appel d’offres pour la délégation de service public de l’aéroport de Morlaix et à celle de l’appel d’offres lancé par le conseil départemental du Finistère pour la gestion des ports de pêche de Cornouaille.