Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Escroqueries au Compte Personnel de Formation (CPF) : Comment lutter contre cette nouvelle menace ?

Véronique Maignant, le 10.12.2020

Suite à l’identification d’une nouvelle forme d'escroquerie autour du Compte Personnel de Formation (CPF) visant à détourner les droits à la formation des salariés et demandeurs d'emploi, Cybermalveillance.gouv.fr et la Caisse des Dépôts apportent un éclairage pour comprendre cette nouvelle menace et y faire face quand on en est victime.

Des campagnes d’escroqueries au Compte Personnel de Formation (CPF) ont été identifiées ces derniers mois et sont toujours en cours. Dans les cas observés sur la plateforme Cybermalveillance.gouv.fr,  les victimes se voient débiter sur leurs droits CPF des formations frauduleuses ou factices auxquelles elles ont été inscrites à leur insu ou sous influence. Le préjudice pour les victimes va de quelques centaines à plusieurs milliers d’euros en fonction des droits dont ils disposent.

Comment opèrent les cybercriminels ? En général, les escrocs contactent directement la future victime par téléphone en se faisant passer pour un organisme officiel ou en prétendant appartenir à la plateforme Moncompteformation.gouv.fr. Au prétexte de lui faire bénéficier d’une formation financée par son CPF, ils lui demandent de leur fournir ses informations de connexion sur la plateforme et en profitent pour commander ensuite avec ce compte des formations frauduleuses. Dans certains cas, les escrocs peuvent recourir à différentes méthodes pour prendre le contrôle du compte CPF de la victime comme l’hameçonnage, en lui envoyant un message usurpant l’identité d’un tiers de confiance, ou encore en récupérant les informations nécessaires à l'activation du compte qui seraient accessibles sur Internet.

Lutter contre ces escroqueries

Au regard du nombre conséquent de cas rapportés, Cybermalveillance.gouv.fr s’est rapproché du groupe Caisse des dépôts, qui gère le site Moncompteformation.gouv.fr. . Par des échanges d’informations, cette coopération a permis de cerner le phénomène. Le montant de la fraude est estimé à ce jour à 10 millions d’euros. « En un mois, ce sont près de 500 victimes qui sont venues chercher de l’assistance sur la plateforme sur ce sujet qui s’est classé 5 e sur la période, sur les 43 cas de cybermalveillance traités à ce jour dans notre outil » déclare Jérôme Notin, directeur général de Cybermalveillance.gouv.fr.

Quel est l’objectif de ces arnaques ? Comment les éviter ou réagir si on y est confronté ? Quelles infractions peuvent être retenues contre les cybercriminels ?

Réponse sur Cybermalveillance.gouv.fr


L'évènement

Breizhacking 21. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 28 février !

Breizhacking 21. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 28 février !

Pour la 4ème année consécutive l’agence d’open innovation Skillfools organise le Breizhacking, un challenge des startups engagées et des entreprises bretonnes responsables, avec comme partenaire principal pour cette édition le groupe d’assurance Aviva et le soutien de Bpi France.

Le challenge est ouvert à toutes start-ups qui répondent aux problématiques sociales et environnementales d’aujourd’hui dans les domaines de l’environnement, la santé, la culture, la cohésion sociale, l’engagement citoyen.

La phase d’inscription est ouverte jusqu’au 28 février 2021.

Recommandations