Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Entrepreneuriat social : We Moë veut rendre l'emprunt accessible aux personnes à risque de santé

Julie Menez, le 18.12.2017

En moins d'un an d'existence, le projet porté par Gaïdig Le Moing fait déjà parler de lui. La Finistérienne veut faciliter l'emprunt bancaire aux personnes qu'une problématique de santé condamne à des exclusions ou à des sur-primes au moment de souscrire une assurance emprunteur.

We Moë
We Moë

La jeune entreprise We Moë débute sous les meilleurs auspices. Déjà soutenu par TAg 29, le projet porté par la Finistérienne Gaïdig Le Moing fait partie depuis cet été du programme d'entrepreneuriat social national, Ticket for Change. De plus, We Moë a récemment reçu le premier prix de la Fondation Cognacq-Jay (catégorie vision) ainsi que le Prix ESS Bretagne 2017. La Fondation Jean Guyomarc'h vient également de la distinguer. Au total, We Moë bénéficie ainsi d'une dotation de 40.000 €. De quoi accélérer le développement de ses projets.

"L'objectif est de permettre l'accès à l'emprunt bancaire aux personnes qui ont une problématique de santé les empêchant d'obtenir un prêt et donc de réaliser un achat immobilier ou alors d'investir pour leur entreprise", résume Gaïdig Le Moing.

Assurance emprunteur : quand le couperet tombe après le questionnaire de santé

La jeune femme a eu l'idée de We Moë après s'être elle-même heurtés à un refus. Victime d'un AVC quand elle était étudiante, la mention de cet épisode médical sur le questionnaire rempli avant la souscription d'une assurance emprunteur a eu pour effet de la couper dans ses projets d'achat immobilier, bien qu'en CDI. 

"L'assurance fait un calcul statistique du risque de non-remboursement et, le cas échéant, le résultat est l'exclusion ou alors une sur-prime. Quand l'exclusion est importante, la banque refuse l'emprunt... et quand ce sont les sur-primes qui sont importantes, ça ne passe pas non plus", explique la Finistérienne.

Après cette déception importante et à défaut de devenir propriétaire, la jeune femme a fait un beau voyage... En Polynésie, elle mûri ce nouveau professionnel qu'elle a baptisé We Moë. "Moë, c'est le 'rêve', en polynésien, car derrière ces refus des assurances, ce sont des rêves et des projets de vie qui sont empêchés." Pour autant, le nouveau projet professionnel de celle qui a auparavant travaillé pour Entreprendre au Féminin Bretagne ne se résume pas à une vision manichéiste des choses, dans laquelle les assurances auraient le mauvais rôle !

We Moë veut instaurer un contrat collectif

En plus de sensibiliser les personnes susceptibles d'être sous le coup d'un risque aggravé de santé, We Moë veut arriver à "la mise en place d'un contrat collectif pour mutualiser et annuler le risque. Il s'agit d'arriver à un équilibre des conditions financières", explique Gaïdig Le Moing. We Moë portera les futurs contrats avec l'objectif de signer des contats sans exclusion ni surprimes, en partenariat avec les assureurs. La fondatrice du projet pointe l'un des avantages : "Si l'on s'insère au plus tôt dans ce type de contrat collectif, on s'assure, plus tard, de pouvoir réemprunter, même en cas de problème de santé."

La Finistérienne vise aussi la mise en oeuvre d'un fonds de dotation comme fonds de garantie, pour consolider le contrat collectif.

Emprunt et assurance emprunteur : une enquête nationale en ligne

"Tous les ans, quatre millions de demandes d'assurance emprunteur sont faites, dont 600.000 par des personnes à risque de santé. Dix-huit mille ne reçoivent aucune proposition", détaille Gaïdig Le Moing, précisant que de nombreuses personnes à risque de santé s'autocensure de toute façon, ne sollicitant aucun emprunt car persuadées ne de pouvoir en obtenir un. Alors, en partenariat avec Harmonie Mutuelle, We Moë a lancé une grande enquête nationale, à laquelle 600 internautes ont déjà répondu.

 

WE MOË - Lauréat Prix Fondation Cognacq-Jay 2017 – 1er prix catégorie Vision from Fondation Cognacq-Jay on Vimeo.


Taille du texte

L'évènement

"Handicap of Tutti" : un spectacle interactif à destination des entreprises proposé le 19 novembre par l’Agefiph Bretagne à la Faculté des Métiers

"Handicap of Tutti" : un spectacle interactif à destination des entreprises proposé le 19 novembre  par l’Agefiph Bretagne à la Faculté des Métiers

Evènement ouvert aux entreprises sur inscription via ce lien  avant le 13 novembre. Nombre de places limité.