Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Dans le Morbihan, Sobrevin mitonne des accords mets-vin à retrouver dans les supermarchés

Julie Menez, le 29.04.2019

Proposer un vin bio pour accompagner un plat : le concept de Grappe et Fourchette repose sur une sélection rigoureuse et une présentation simple. L'objectif ? Venir en aide aux consommateurs perdus face à une offre de grande distribution pas forcément lisible pour les néophytes. Une innovation finaliste du Breizhacking 2019.

Grappe et Fourchette
Grappe et Fourchette

Il fallait bien un Breton pour révolutionner la consommation du vin ! Guénaël Roux, 44 ans, a créé en début d'année la société Sobrevin (Société bretonne de vin) et la marque Grappe et Fourchette, à la suite d'une expérience personnelle... qui parlera à plus d'une personne. 

"Dans une grande surface, face à un rayon bien garni, je voulais acheter une bouteille de vin pour un accord mets-vin parfait... Mais comment m'y retrouver ?" C'est après ce moment de perplexité, qui s'est accompagné d'une perte de temps, que le Morbihannais a eu l'idée de Grappe et Fourchette : "J'ai alors travaillé sur un concept permettant de proposer une sélection de vins, en fonction des plats ou des occasions. Une idée simple mais qui n'existait pas jusqu'alors", raconte l'entrepreneur vannetais.

Des vins bio strictement sélectionnés

Après une première expérience entrepreneuriale (il a co-créé Cosm & Ouest à l'issue de ses études) et des années dans le secteur des cosmétiques, Guénaël Roux avait envie de revivre le challenge de la création d'entreprise. Pour mener à bien son nouveau projet, il s'est appuyé sur plusieurs amis travaillant dans le bordelais. Un comité de sélection composé d'un restaurateur, d'un vigneron, d'un caviste et d'un sommelier a retenu douze vins, sur un total de 120 références testées. "Ainsi, nous répondons à douze types d'occasion ou d'accords. C'est-à-dire : pour l'apéritif ou pour offrir, ou pour accompagner canard, porc, volaille, boeuf, veau, fruits de mer, poisson, charcuterie ou fromage, et enfin nous proposons un vin de saison", énumère Guénaël Roux.

Ainsi, après le vin parfait pour accompagner une raclette, c'est un vin à appairer aux grillades qui va bientôt faire son apparition. De quoi calmer quelques angoisses : "Pour 92% des personnes, choisir un vin est un acte compliqué, angoissant et embarrassant", cite ainsi l'entrepreneur.

Surfant sur la tendance grandissante du bio, Grappe et Fourchette ne travaille qu'avec de petits artisans vignerons bio et propose uniquement des bouteille dont le prix de vente public ne dépasse pas les 10 €. Chaque bouteille s'accompagne d'une collerette sur laquelle sont mentionnées des informations sur le cépage, le terroir, etc.

Conquérir les grandes surfaces... mais pas seulement

Depuis la création de l'entreprise, l'étagère mobile de Grappe et Fourchette a déjà fait son apparition dans cinq villes morbihannaises, chez Intermarché et Super U. "Nous sommes en phase de test du marché mais les retours des consommateurs comme des enseignes sont positifs."

Le dirigeant de Sobrevin étudie déjà la possibilité de décliner son concept d'un plat, un vin aux magasins et épiceries fines bio, d'ici la fin de l'année. Mais pourquoi pas aussi chez les fleuristes ou dans les supérettes de certains campings.

Enfin, Guénaël Roux envisage aussi une solution similaire dans les restaurants (des propositions établies spécialement selon la carte des établissements partenaires). De quoi étancher sa soif de projets !

En savoir plus
  • Le site Internet de Grappe et Fourchette
  • La page Facebook de Grappe et Fourchette
  • Le dirigeant de Sobrevin vient de se qualifier pour la finale 2019 du Breizhacking, qui se déroulera à Rennes, le 28 mai.

​A consommer avec modération