Accès par territoire
Newsletters
Menu principal

Après le dériveur, Tiwal commercialise un voilier gonflable et nomade

Julie Menez, le 28.05.2019

Depuis 2012, Tiwal a pris de l'ampleur mais capitalise toujours sur son invention : des bateaux transportables dans deux sacs tout en promettant de vraies sensations de navigation.

Tiwal Bateau gonflable
Tiwal
L'entreprise morbihannaise vient de quitter la pépinière de Vannes, où l'équipe de neuf personnes commençait à se sentir à l'étroit, pour s'installer au Village d'entreprises de Plescop, dans des locaux de 600 m². L'inauguration des lieux a été l'occasion pour Tiwal de célébrer le cap qu'elle vient de passer : celui des 1.000 Tiwal 3 vendus.

Présenté au Nautic à Paris en 2012, il est commercialisé depuis 2013. En un peu plus de six ans, il a fait le tour du monde puisque des exemplaires en ont été expédiés dans plus de 55 pays.

"C'est un dériveur pour deux adultes de 3,30 m qui tient dans deux sacs pour un poids total de 55 kg, détaille Emmanuel Bertrand, dirigeant et cofondateur de Tiwal avec Marie Excoffon, designeuse à l'origine de l'innovation80 % des Tiwal 3 vendus ont été achetés par des particuliers, 15 % ont été achetés par des propriétaires de super yachts et les 5 % restants par des clubs de voile ou de vacances."

Après le dériveur, le voilier

L'équipe vient de sortir une nouvelle embarcation : le Tiwal 2. Toujours sur le même principe d'un bateau gonflable et nomade en deux sacs, il s'agit cette fois d'un voilier de 2,80 m et 40 kg qui peut accueillir un adulte seul ou avec un enfant.

"Les premiers vont être livrés dans quelques jours. Nous en avons déjà vendu une trentaine. La moitié pour des particuliers qui veulent en équiper de gros bateaux habitables ou alors à des femmes car il est plus aisément transportable que le Tiwal 3. Le reste part chez des loueurs professionnels, notamment une grosse flotte en Croatie."

Plus d'1M€ de chiffre d'affaires

Affichant aujourd'hui un chiffre d'affaires d'un peu plus d'1M€, Tiwal tient bon la barre pour faire connaître ses innovations le plus largement possible. Pour ce faire, l'entreprise a notamment misé sur l'ouverture d'une filiale aux Etats-Unis et d'un e-shop en français, anglais et allemand.

"Le e-commerce c'est un métier complètement à part, il faut tenir compte des habitudes culturelles et d'achats qui varient d'un continent à l'autre", estime Emmanuel Bertrand. Alors, à coup d'analyses et d'expérimentations, Tiwal affine sa stratégie web-marketing. "En France, 5 % de notre chiffre d'affaires se fait sur le Web. Les Etats-Unis représentent 20 % du chiffre d'affaires et nous voulons en faire notre premier marché", annonce le cofondateur de Tiwal.

En matière de promotion de ses bateaux gonflables, l'entreprise morbihannaise mise aussi sur l'organisation de la Tiwal Cup, chaque année. La sixième édition de cette régate se déroulera le 8 juin, à Baden. Plus de 50 embarcations sont attendues, soit une dizaine de nationalités différentes, preuve du rayonnement important de ces bateaux pas comme les autres.

Le site Internet de Tiwal


L'évènement

Challenge national du commerce et des services 2020 : les inscriptions sont ouvertes

Organisé par CCI France et le réseau des Chambres de commerce et d’industrie en partenariat avec la Fondation d’entreprise MMA des entrepreneurs du futur, ce Challenge permet aux entreprises participantes de bénéficier de retombées en matière de communication et de valoriser leur société. Informations et inscriptions

Recommandations