Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Tanguy fait confiance à la verdure

Bretagne économique, le 21.10.2009

Comme l’ensemble du monde du bâtiment, le groupe Tanguy matériaux, basé à Lannilis (Finistère), connaît une activité 2009 en retrait. Mais pour Roland Tanguy, son PDG, l’après crise débute cet automne.

“Dès juin, j’ai reçu des d’échos de nos clients professionnels sur une reprise de leurs commandes. Le temps de finaliser les dossiers, de nombreux chantiers démarreront dans le dernier trimestre 2009... de quoi ramener la chute d’activité sur l’année à des niveaux supportables. En attendant mieux.” Créé en 1925, Tanguy en a vu passer des crises et de celle-ci, l’entreprise voit poindre un avenir radieux ! “On s’attendait à un coup de frein courant 2008, or il n’est arrivé qu’en fin d’année mais plus fort, explique Roland Tanguy. Pour l’avenir proche, les conséquences du Grenelle de l’environnement sont une formidable opportunité pour nos métiers. La rénovation thermique de l’habitat existant et la construction de bâtiments basse consommation obligatoire en 2012, puis passifs et producteurs d’énergie à l’horizon 2020, apporteront des marchés pour lesquels nous sommes déjà prêts.” L’argument est imparable : dès aujourd’hui, il est complètement fou de ne pas construire selon les futures normes faute de quoi le bien ne vaudra rien à la revente dans 10 ou 20 ans face aux travaux de remise à niveau nécessaires par l’acquéreur. “L’économie d’énergie est entrée dans les mentalités et on ne fera pas marche arrière.”

A l’affut des opportunités
_ Avec un capital 100% familial, Tanguy matériaux, géré aujourd’hui par trois cousins (Roland, Claude et Christine) issus de Claude le créateur, a toujours joué de sa flexibilité et force d’adaptation. Mais il est loin le temps où le grand-père conduisait lui-même son unique camion récupéré aux surplus américains de la Première guerre mondiale. Le groupe compte maintenant 30 sites de vente sur les cinq départements de la Bretagne historique, emploie 800 personnes et a réalisé en 2008 un CA de 230 millions d’euros. Les 5 centrales à béton, les 3 à parpaings et l’usine de fabrications bois en apportent 15%, le reste venant du métier de distributeur. “Notre clientèle est constituée à 75% de pros du bâtiment et à 25% d’agriculteurs, collectivités et particuliers. Avec la satisfaction d’avoir su faire reconnaître Mobextan, notre marque en clôtures et mobilier d’extérieur en bois.” Une marque portée par l’extension de l’entreprise lors de rachats externes. “Nous nous sommes beaucoup agrandi ces dernières années et en particulier en 2006 avec les reprises coup sur coup de Poudry en Loire-Atlantique et Hue en Côtes d’Armor. La crise nous a imposé une pause mais on regarde toujours les opportunités.”

Confiance en l’avenir
_ L’avenir proche de Tanguy se dessine pour l’heure autour des produits répondant aux normes économes et écologiques. “S’il est d’un bon bilan carbone lors de sa fabrication, le parpaing béton est un médiocre isolant. Forts de ce constat, nous nous sommes lancés dans Cogetherm, un bloc monomur de 35 cm fabriqué à base de pierre ponce, plus léger et très isolant. Il répond déjà largement aux exigences mais à partir de ce mois de septembre, nous le concevrons également en 25 cm, la taille classique des parpaings, pour recevoir une isolation supplémentaire côté intérieur ou extérieur de la maison... objectif : être efficace en réponse énergétique sans avoir des murs d’une largeur folle !” Protection du savoir-faire oblige, pas question pour l’instant d’en dire plus sur un autre projet pour 2010 d’un matériau en pointe sur les préconisations du Grenelle. “En Bretagne, crise ou pas, il existe un manque de logements et les démographes nous annoncent l’arrivée de nouveaux habitants, conclut Roland Tanguy. L’année 2009, où nous devrions limiter le retrait à 10-12%, ne sera pas une belle année, mais pas dramatique non plus. Ce qui n’a pas été construit en gros-œuvre au printemps nous a privés du second les mois suivants mais les beaux jours sont devant nous.”

Yves Pouchard
_ n° 195 septembre 2009

Taille du texte

L'évènement

Open de l'industrie Bretagne 2017 : réservez votre jeudi 19 octobre

Les industriels bretons ont rendez-vous à Saint-Brieuc, pour cet évènement régional d’envergure dédié à l’industrie manufacturière bretonne.