Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Mathieu Rietman, lauréat du concours Start-up et Handicaps
Simon Cohen
Mathieu Rietman, lauréat du concours Start-up et Handicaps

Morbihan : Forcewheel révolutionne le fauteuil roulant

Christelle Hall, le 01.03.2017

Mathieu Rietman, orthoprothésiste au centre mutualiste de rééducation Kerpape (Ploemeur), a la fibre de l’inventeur. Avec Forcewheel, une assistance électrique pour fauteuils roulants, il a remporté la seconde place au concours national Start-up et Handicaps. Désormais, il cherche des distributeurs.

Mathieu Rietman n’en est pas à son premier coup d’essai. Avec trois copains, cet orthoprothésiste a déjà conçu l’Hippocampe, « un fauteuil roulant de plage qui est commercialisé », précise-t-il, ou encore le Nénuphar, coussin flottant pour personnes en situation de handicap. Esprit prolifique et pragmatique, il imagine et expérimente dans son atelier de véritable Géo Trouvetou qu’il a nommé Atinnov.
Posé dans la campagne de Caudan depuis deux ans, cet ancien petit corps de ferme en pierre abrite des prothèses et  orthèses, des outils et des pièces détachées sur des étagères débordantes. Il y a aménagé un poste de travail où il assemble la Forcewheel, sa dernière innovation, en vente depuis deux ans sur son site internet.

« Chasser l’idée »

Ce Hollandais longiligne et souriant, tombé en amour d’une bretonne à 22 ans, aime expliquer son cheminement en filant la métaphore : « Je ne peux dire quand m’est venue précisément l’idée d’ajouter une petite roue sur la partie arrière du châssis d’un fauteuil roulant. Je chasse d’abord les problèmes des personnes en situation de handicap. A Kerpape, où je travaille à mi-temps, je ne manque pas d’exemples, qui sont autant de petites graines. Des personnes m’ont fait part de la difficulté de pousser un fauteuil. Puis le sage a cherché l’inspiration, en dessinant sur ordinateur et élaborant les premières esquisses, les prototypes. Cette graine potentielle, en tant qu’agriculteur, je dois l’arroser tous les jours pour la voir grandir. »
Son aboutissement est une véritable satisfaction pour Mathieu Rietman, pour qui donner plus est une véritable philosophie, nécessitant efforts et réflexion.

Robuste et accessible

Avisé, ce concepteur garde les pieds sur terre. Inventer oui mais pas n’importe comment. Les personnes en situation de handicap n’ont pas les moyens de s’offrir du matériel de luxe. « Un fauteuil coûtant déjà 5 000€, je devais trouver une solution pour fabriquer un produit résistant, efficace et pas cher. Et la structure qui s’est imposée, c’est le capitalisme, qui permet de produire en grande quantité au moindre coût. Le capitalisme au service de l’humain, c’est permettre de multiplier une idée qui donne le bonheur. »
Ainsi, les composants de la Forcewheel se trouvent facilement sur le marché. « Ce sont des pièce génériques. Si l'une d'elle lâche, elle est facilement remplaçable et à faible coût », se réjouit-il. Seule l’une  est conçue en impression 3D.

Cherche distributeurs

Au terme de nombreuses recherches comparatives, il a trouvé la batterie idéale, compacte, robuste et endurante. « Certaines personnes parcourent 15 km/jour avec la Forcewheel. Elles ne prennent plus la voiture ou le bus. C’est un changement dans leur vie, la conquête d’une autonomie », sourit-il, heureux d’avoir atteint son but, ce bonheur partagé.
Entraînée par une batterie, cette roue pivotante procure une force de propulsion qui soulage les bras. L’utilisateur peut réguler sa vitesse. Coût ? 2 400 €. 50 unités ont déjà été vendues.

En participant au concours national Start-up et Handicaps, lancé pour la première fois en 2016 par la CCI Morbihan avec le fonds de dotations de Kerpape, Mathieu Rietman passe un cap, celui de la commercialisation à plus grande échelle.
« J’espère trouver des distributeurs spécialisés partout en France et même en Europe. » La CCI l’accompagne en ce sens, une aide précieuse pour se lancer. « Si j’arrive à créer un emploi, je pourrai me consacrer à d’autres idées qui attendent de germer. Je voudrais lancer un fablab de l'innovation pour les personnes en situation de handicap. » Et ce ne sont pas les étagères de son atelier de l’innovation qui le démentiront.

 


Repères :


Contact :

Concours Start-up et Handicaps. Les lauréats ont reçu une dotation financière, un hébergement de leur entreprise et un accompagnement sur-mesure par les conseillers de la CCI Morbihan, les équipes de recherche et médicales de Kerpape, et par les grands groupes et organismes sponsors qui soutiennent ce concours et y apportent leurs expertises professionnelles. Dans leurs rangs : Crédit mutuel de Bretagne, Mutualité française Finistère-Morbihan, Engie, Laudren Electronique, Audelor. CCI Morbihan : 02 97 02 40 00


Taille du texte

L'évènement

360 Possibles à Brest : Inscrivez-vous dès maintenant aux rendez-vous B2B organisés les 15 & 16 novembre 2017

360 Possibles à Brest  :  Inscrivez-vous dès maintenant aux rendez-vous B2B organisés les 15 & 16 novembre 2017

A 360 Possibles, l'Open de l’Innovation est une occasion unique d'accélerer le développement de vos projets et de développer votre réseau !