Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Synchronicity
Aude Sirvain

A Guidel (56), Synchronicity fabrique des aires de jeux et de loisirs et vise le marché international

Julie Menez, le 01.09.2017

L'entreprise morbihannaise Synchronicity a été créée en 1995. En 23 ans, elle a connu des évolutions dont un changement radical des matériaux utilisés pour fabriquer ses aires de jeux et de sport. Aujourd'hui, elle veut accélérer son développement à l'international.

"Ici, on fait du toboggan du matin au soir", s'amuse Pierrick Gru, président de Synchronicity. Basée à Guidel, l'entreprise dessine, conçoit et fabrique des aires de jeux et des équipements de terrains multisports. Elle assure l'expédition de ses produits et, quand c'est possible, l'installation.

A la veille de la rentrée scolaire, dans le bâtiment de 3.000 m², l'atelier est en effervescence : les dernières commandes doivent partir avant que les enfants ne se réapproprient les cours de récré désertées pendant les grandes vacances. En effet, 70 % du chiffre d'affaires concernent les aires de jeux, commercialisées sous la marque "Bikini & Bermuda".

Une activité saisonnière équilibrée par une présence à l'international

Alors, ça découpe les plaques de composite, ça assemble, ça emballe pour tenir le rythme d'une activité très saisonnière. "Nous travaillons majoritairement pour des collectivités et, traditionnellement, les budgets sont votés en avril. Et, cette année, comme c'était une année électorale, le calendrier a été un peu perturbé", explique Pierrick Gru.

La météo ajoute aussi son grain de sel : "Nous installons de la gomme sous les jeux pour former un sol souple. Il faut donc que les conditions soient favorables à la bonne pose de ces sols amortissants..."

L'hiver, ce sont les campings qui, une fois fermés , peuvent accueillir les équipements flambant neufs inventés par l'entreprise vannetaise. "En Bretagne, on réussit à lisser", précise Pierrick Gru. Mais les produits made in Vannes sont demandés dans toute la France, et bien au-delà. "Nous avons des clients partout dans le monde : de Saint-Pierre-et-Miquelon à Nouméa", résume le responsable. Pierrick Gru est arrivé en 2010 comme directeur commercial, alors que l'entreprise traversait quelques difficultés. 

Et pour se défaire de la saisonnalité de l'activité et gagner de nouveaux marchés, Synchronicity mise depuis deux ans sur l'international. Ses jeux sont déjà présents dans plusieurs pays du Maghreb et même au Japon. "En tant que fabricant membre de l'Union Européenne, nos jeux respectent des règlementations très strictes concernant la sécurité des enfants. Cela rassure nos clients étrangers, notamment les hôtels et les centres de vacances, qui reçoivent des Européens", détaille Pierrick Gru. 

L'entreprise affiche un chiffre d'affaires d'un peu plus de 2,5 M€. "Nous faisons 5 à 10 % de notre chiffre d'affaires à l'export. L'idée c'est d'augmenter mais il y a une dynamique intéressante", assure le président de Synchronicity. La participation de toute l'équipe commerciale, dès 2016, au Salon international du sport et des loisirs de Cologne où une quarantaine de nationalités sont représentées, a débouché sur des contacts. Des commandes pourraient suivre. "Il faut de toute façon y être. Cela nous permet aussi de voir ce qui se fait ailleurs."

La concurrence scandinave et chinoise

Dans un marché concurrentiel, dominé par les Scandinaves mais où les Chinois sont aussi très présents, Synchronicity veut tirer son épingle du jeu. Un site Web et un catalogue attractifs, en français et en anglais, l'aident à communiquer.

Affichant l'ambition de "raconter des histoires" grâce à ses aires de loisirs, l'entreprise met l'accent sur le design de ses différents modules, dont certains ressemblent à des dessins d'enfant devenus réalité.

"Chaque été, nous accueillons deux ou trois stagiaires en école de design pour travailler sur de nouvelles thématiques", explique Pierrick Gru. Cette année, l'équipe du bureau d'étude sera renforcée par une salariée en alternance. L'objectif : faire du beau, du ludique et du réglementaire. "Une aire de jeux c'est un sanctuaire... mais les enfants y évoluent en liberté. Si, malheureusement, il peut arriver qu'ils tombent, on doit travailler sur des risques normalement prévisibles et veiller à l'intégrité de la tête."

Du bois au plastique, la nécessaire évolution

Si, historiquement, l'entreprise fondée il y a 23 ans fabriquait des jeux en bois, elle s'est adaptée à l'arrivée de nouveaux matériaux. "Nous utilisons du plastique recyclable. Un matériau composite qui est résistant aux UV et qui supporte très bien l'utilisation intensive par les enfants... et par les adultes, tard, certains samedis soir !", sourit le dirigeant.

"Les matériaux sont teintés dans la masse et nous laissons le choix des couleurs à nos clients, cela nous a donc obligés à revoir notre gestion des stocks", relève Pierrick Gru.

Pour augmenter sa capacité de production, Synchronicity va investir dans une nouvelle machine de découpe. Un coût de 150.000 €. "Cela va nous permettre d'absorber la hausse des commandes sur cette période assez étriquée." Un ERP a aussi été déployé à tous les niveaux de l'entreprise pour que la trentaine de salariés, des membres du bureau d'étude aux commerciaux, utilise le même outil.

L'annualisation du temps de travail en réflexion

Membre d'un groupe Plato (*), animé par la CCI du Morbihan, le responsable de Synchronicity y rencontre d'autres chefs d'entreprise d'autres secteurs d'activités ou de tailles différentes, avec lesquels il échange sur diverses problématiques du milieu professionnel.

L'entreprise, qui participe aussi à un Club RH, toujours au sein de de la CCI du Morbihan, va travailler à l'annualisation du temps de travail. "Cela nous permettra d'avoir des collaborateurs à l'année plutôt que d'avoir à prendre des intérimaires sur une seule période donnée", explique Pierrick Gru.

Une fois le pic d'activité passée, le président de Synchronicity a prévu, comme chaque année, d'emmener tous les salariés participer à une activité commune, fin septembre. Une façon supplémentaire de souder l'équipe et de l'impliquer dans les projets de développement de la société.

 

(*) Un nouveau groupe Plato du Pays de Lorient va être constitué à la CCI du Morbihan. Réunion d'information le jeudi 28 septembre, de 10 h 30 à 12 h.

Taille du texte

L'évènement

Open de l'industrie Bretagne 2017 : réservez votre jeudi 19 octobre

Les industriels bretons ont rendez-vous à Saint-Brieuc, pour cet évènement régional d’envergure dédié à l’industrie manufacturière bretonne.