Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Le Château du Taureau (29) rouvre ses portes après six mois de travaux
Chall
Le Château du Taureau (29) rouvre ses portes après six mois de travaux

Château du Taureau : un défi technique pour une ouverture le 4 juin

Christelle Hall, le 09.05.2017

Petit bijou patrimonial, posé à l'entrée de la baie de Morlaix en la commune de Plouezoc'h, le Château du Taureau entamera sa saison le 4 juin. Un petit décalage dû à des travaux historiques qui vont permettre de doubler les rotations.

Avant d'accéder au pont levis, un chantier impressionnant mené par quatres charpentiers témoigne de l'ampleur des travaux en cours ; Steven Le Ber, patron des Ateliers Le Ber à Sizun dirige les délicates manoeuvres. Une grue sur barge pose les étraves de la future estacade, un ouvrage qui va rehausser de 1,50 mètre l'accès au château, une nécessité pour accéder à ce site remarquable, présentant le troisième plus grand marnage au monde (jusqu'à 9,70 m de différence entre la basse et la pleine mer).


Faciliter l'accès

Les travaux de rehaussement de l'estacade de débarquement sont assurés par les Ateliers Le Ber et Le Goût de l'Eau (logistique) ; crédit Chall
Pour y travailler, il faut faire preuve d'ingéniosité. " Nous sommes là depuis six heures ce matin car il a fallu poser la barge sur un échaffaudage qu'on avait préparé à l'avance, avant que la mer ne descende, explique Steven Le Ber, sous le soleil de midi. Comme ça, les manoeuvres de levage et de pose, réalisées à sec, sont plus stables. Et c'est nécessaire car le bois choisi pour ces travaux, l'azobé, est dense, lourd et rigide ! " fait remarquer l'entrepreneur, habitué aux situations peu communes. Bois tropical, l'azobé est connu des chantiers navals car imputrescible.
Entamé en février, le chantier doit s'emboîter dans un planning des plus serrés puisque le château compte s'ouvrir au public le 4 juin au plus tard.
" Nous en profitons aussi pour élargir le ponton et déplacer le garde-corps au centre de la cale, souligne Emilie Quéméneur, responsable du site. Cela permettra aux plaisanciers et kayakistes d'accoster en même temps que la vedette."


Privatisation possible


Une vue imprenable à 360 degrés de la batterie haute ; crédit : ChallDe 20 000 touristes par an, le site devrait en accueillir 30 000. " Nous allons pouvoir ajouter des rotations supplémentaires avec des créneaux horaires plus souples pour les familles en vacances ou les sorties scolaires, indique la responsable. Il y aura davantage d'animations. Les entreprises ont aussi possibilité d'organiser des évéments sur site. "


La Bastille bretonne


Cet édifice à vocation militaire, dressé sur un rocher contre vents et marée à l'embouchure de la baie de Morlaix, date pour sa première construction de 1542. " Il fut bâti en réaction à l'attaque de nos voisins anglais en 1522, commente Gilles, le gardien des lieux. 5 000 soldats sur 20 navires entrèrent dans le chenal et pillèrent le troisième port le plus riche de Bretagne. La ville mit dix ans à s'en remettre."

Le Château du Taureau tel qu'il se présente aujourd'hui est le fruit de soixante années de labeur. Vauban et son élève Garangeau puis Frézier lui ont donné cette forme ogivale, percée de vingt casemates pour les canons et de onze cellules à l'étage pour les prisonniers en face ouest. Car le château fut un bastion et, longtemps, une prison, la "Bastille bretonne".


Une réhabilitation collective


Chargé d'Histoire mais délaissé après la seconde guerre mondiale, transformé en école de voile de 1960 à 1980, ce lieu méritait que d'aucuns fassent reparler les pierres.
C'est pourquoi, dès 1989, neuf communes de la baie de Morlaix se regroupent en association pour défendre et préserver le site. En 1997, l’Etat débloque une somme de 2,6 millions d’euros pour engager la restauration et en confie à la CCI de Morlaix la maîtrise d’ouvrage ainsi que la mise en place d’un projet culturel.
C’est en 2006 que le château accueille ses premiers visiteurs. L CCI de Morlaix (désormais délégation de Morlaix de la CCI métropolitaine Bretagne ouest), Morlaix Communauté et la communauté de commune du Pays Léonard ( aujourd’hui Haut Léon Communauté) ont uni leurs efforts pour en faire un emblème culturel et touristique unique en Bretagne*.

Les partenaires publics : Jean-Luc Fichet (Morlaix Communauté, Yves Moisan (Plouezoc'h), Jean-Luc Prat (CCIMBO) et Joseph Seité (Haut Léon communauté ; crédit Chall " La CCI bénéficie d'une délégation de service public depuis 2004, expose Jean-Luc Prat, élu consulaire. Nous y avons développé de multiples projets culturels mais en 2016, la question de sa rentabilité s'est posée."
En déficit de 130 000 €, il a fallu " préserver la qualité historique tout en trouvant un modèle économique qui tienne la route ", précise Yves Moisan, maire de Plouezoc'h et vice-président Tourisme de Morlaix Communauté. " On n'abandonne pas le patrimoine, souligne Jean-Luc Fichet, président de Morlaix Communauté. Quand on connaît l'histoire des lieux, on éprouve de l'émotion en posant le pied sur l'embarcadère."


Budget de 240 000€


Le Château du Taureau ouvre fin mai jusqu'en septembre ; crédit ChallUne mobilisation publique s'organise alors autour de la réhabilitation du Château en emblème du nord Finistère : 240 000 € sont débloqués pour diligenter ce chantier exceptionnel, piloté par l'agence de Ponthaud.
La CCIMBO Morlaix contribue à hauteur de 21%, le Département 21%, Morlaix Communauté 21%, la Région 16%, le pays de Morlaix 14% et, depuis cette année, le Haut Léon communauté a voté une subvention de 16 500 € (7%).
 
" L'art de la fortification ne consiste pas dans des règles et des systèmes, mais dans le bon sens et l'expérience ", dixit le marquis de Vauban. Trois siècles plus tard, le conseil prévaut toujours pour les puissances publiques qui perpétuent l'oeuvre à des fins plus pacifiques.
 
* Seul le Chateau d'If en mer Méditerranée est conçu sur un îlot de pierre en pleine mer.