Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Hubert Laurent dirigeant de la startup TalkTalkBnb
Simon Cohen
Hubert Laurent dirigeant de la startup TalkTalkBnb

Avec TalkTalkBnb, pratiquez la langue de votre choix contre l’hébergement

Christelle Hall, le 28.04.2017

Envie de s’entraîner à parler une langue, hors du cadre scolaire, avec des natifs ? C’est aujourd’hui possible… en les accueillant chez soi ! Hubert Laurent a eu la bonne idée de développer la plateforme TalkTalkBnb, à Lorient, qui permet d’inviter des étrangers à domicile ou de se rendre chez eux. Elle s’ouvre aux entreprises.

Traducteur et grand voyageur, Hubert Laurent doit une fière chandelle a sa fille Noémie. « Elle nous a demandé si on pouvait tous déménager à Londres un an pour parfaire son anglais. C’est là que j’ai eu un déclic. Pourquoi ne pas inviter des Anglais à la maison le week-end ou plus, plutôt que d’aller en Angleterre ? Si on veut converser avec des Allemands, des Anglais, des Américains, des Italiens ou des Espagnols, il n’y a pas besoin d’aller loin, ils sont autour de nous ! » s’enthousiasme le dynamique cinquantenaire qui fut responsable d’une agence de traduction.
Quelques clics plus tard, Internet ne faisant aucune proposition en la matière, « j’ai eu l’idée de cette plateforme collaborative, TalkTalkBnb, qui a pour objectif de mettre tout le monde en relation pour pratiquer une langue en échange de l’hébergement. »

A la rencontre des hôtes

Partant du postulat que chacun a besoin de converser dans telle ou telle langue, et qu’il n’est pas compliqué de partager les cultures, Hubert Laurent a lancé sa plateforme en mars 2016.
Succès fulgurant, avec déjà 30 000 utilisateurs inscrits dans 130 pays. Le site fonctionne en six langues. Facebook sert de relais, également en anglais. Cette croissance s’accompagne de recrutement cette année : un community manager, un commercial et un développeur sont recherchés pour rejoindre son équipe de 5 personnes, située à Lorient.
« Vous voulez accueillir des Chinois, des Roumains, des Norvégiens ? Il y a des profils inscrits sur la plateforme. Vous voulez aller chez des Russes, des Vénézuéliens ? Il n’y a qu’à s’inscrire, c’est tout simple. Chacun se met en relation et échange sur les modalités d’accueil, c’est facile et rassurant. »
Après le séjour, l’attribution d’une note renforce la confiance. Voilà une belle façon de pallier les carences linguistiques qui font, malheureusement, la réputation de la France. « Ici le moindre mot en anglais est traduit, on ne fait pas d’effort. » A l’inverse, pour les étrangers apprenant le français ou voulant visiter la France, être hébergé gratuitement est un plus indéniable.

Séjours linguistiques low cost

Pour les échanges interculturels et séjours linguistiques des enfants, des étudiants ou des apprentis (échanges Eramsus) TalkTalkBnb permet de faire baisser drastiquement les coûts des séjours.
Hubert Laurent s’est attaché à donner toutes les garanties possibles pour conforter les familles dans le choix d’une autre famille étrangèreHubert Laurent dirigeant de la startup TalkTalkBnb.
« Ils renseignent des profils très précis et discutent avec Skype. J’ai le cas d’une jeune fille passionnée de cheval qui va se retrouver en Angleterre dans une famille possédant des chevaux. Le rêve ! »  

 

 

Des cercles dédiés aux entreprises

Soutenue par la CCI Morbihan pour son lancement immédiatement tourné vers l’international, la plateforme se tourne vers les entreprises implantées dans d'autres pays ou faisant de l'export. Elle a développé une offre de cercles privatifs, dédiés aux employés des entreprises clientes.
« Les groupes ont des filiales partout dans le monde or les employés se connaissent peu. L’idée est d’inciter à voyager les uns chez les autres, lors de déplacements par exemple, mais aussi d’envoyer les enfants chez des collègues étrangers, en séjours linguistiques. »
Axa est le premier à avoir fait confiance à TalkTalkBnb. Un grand groupe de la distribution est en passe de signer un contrat. Les PME ayant des partenaires à l’étranger peuvent y voir des opportunités de renforcer leurs relations d'affaires.
« L’adhésion est forfaitaire. La plateforme est vue à la fois comme un service proposé aux salariés et comme un relais de la culture d’entreprise sur l’ensemble des sites du groupe. »
Une offre gagnant-gagnant qui peut contribuer à faire tomber des barrières culturelles et des aprioris tenaces…comme le niveau linguistique des Français.

 

TalkTalkBnb couvre 98 % des demandes de sa plateforme à travers les propositions d’accueil des Allemands, Anglais, Espagnols, Français et Italiens. La plateforme a connu un bon démarrage dans la communauté hispanophone d'Amérique du sud, au Costa Rica, en Argentine, au Mexique et en Colombie.

 

Taille du texte

L'évènement

Les mercredi 6 et jeudi 7 septembre, à Quimper, auront lieu les Blue Deiz. Cette académie de la Blue Economy en Cornouaille se tiendra à la CCIMBO, à l’Ecole de Management Bretagne Atlantique (EMBA) et aux Halles de Quimper. Au programme, des conférences, des workshop et des tables rondes, en présence de Gunter Pauli (Fondation Zeri).