Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Robert, Jean-Baptiste et Matthieu Kerleroux, dirigeants d'Alliance Médicale Services
Simon Cohen
Robert, Jean-Baptiste et Matthieu Kerleroux, dirigeants d'Alliance Médicale Services

Alliance Médicale Services facilite le maintien à domicile

Christelle Hall, le 13.03.2017

Lancée il y a 17 ans à Landivisiau (29), Alliance médicale Services propose aux professionnels de santé bretons un service de location et d'installation de matériel médical à domicile. Elle a fait de l’humain le cœur de son développement et se tourne tout naturellement vers la prévention.

D’emblée, sur l’écran d’accueil, l’équipe d’Alliance Médical Services souhaite la bienvenue à tous les visiteurs du jour. Une bienveillance qui donne le ton de cette entreprise fondée il y a 17 ans par Robert Kerleroux, ancien militaire en délégation auprès de l’Otan. « A Bruxelles, je côtoyais 17 nationalités différentes, ce qui m’a appris à m’ouvrir l’esprit sur le monde. »

Un ancrage breton

Cet humanisme, Robert l’a cultivé en rejoignant le projet du pharmacien de Cléder, sa ville d’origine. Il cherchait une personne de confiance pour développer le maintien à domicile* de personnes âgées. « J’allais installer le matériel médical chez les gens. Ce métier, en émergence, m’a beaucoup plu. Puis on a recruté un technicien et j’ai continué comme commercial pour développer le service. » Après diverses expériences, toujours dans ce secteur, et fort de son réseau, il saisit l’occasion de fonder sa propre entreprise, « pour prouver qu’à 50 ans, on n’est pas fini ! ». Deux ans plus tard, indépendante financièrement, l’entreprise vole de ses propres ailes puis se construit son local en 2009.

Elle a depuis essaimé à Quimper, Languidic (56), Lamballe (22) et Rennes, impulsée par l’arrivée des deux fils de Robert : Jean-Baptiste en 2004, sur la partie marketing et informatisation, puis Matthieu, qui, après 12 ans d’humanitaire, est venu soulager le duo sur la partie ressources humaines. 19 salariés composent cette entreprise guidée par des valeurs communes, déclinées dans une charte du savoir-être au travail.

« Happy at Work »
 

« Ici, chacun a sa place et chacun est important dans la chaîne de services au patient, souligne Matthieu. L’innovation sociale va de pair avec la performance économique, nous en sommes convaincus. » Le chiffre d’affaires, en progression (2,1 M€ en 2016), en atteste.
Engagée dans une démarche de responsabilité sociale et environnementale (RSE), l’entreprise veut favoriser l’émergence de projets de la part d’équipes de salariés. Une force collective dont dépend le bien-être des patients, majoritairement des personnes âgées en insuffisance respiratoire. « Nous devons être capable d’intervenir en moins de 2h, 24h/24, au domicile des patients. Cette réactivité et cette écoute figurent dans les gènes de l’entreprise. C’est ce qui nous permet de résister face à des groupes nationaux », analyse Robert, qui n’hésite pas à ferrailler avec eux lors de réunions à Paris.

Un pôle de prévention

S’appuyant sur son expérience du terrain, Alliance Medical Services veut développer un pôle de santé/bien-être d’ici à 2018 : « Non seulement nous voulons rendre le patient plus autonome vis-à-vis de l’équipement que nous fournissons, mais aussi apporter une éducation thérapeutique dans le domaine de la santé, de la nutrition, de la lutte contre la sédentarité et l’exclusion. » Ancien prof de sport, Matthieu Kerleroux veut proposer des soins en préventif, « qui aident à la rémission de la maladie et à la prévention. » Des financements et un lieu d’implantation sont à l’étude.

Plato, la force du collectif

Pour poursuivre leur développement, Matthieu - après son frère Jean-Baptiste en 2012 - suit le programme Plato, piloté par les CCI.  « Une demie après-midi par mois, je retrouve un groupe de chefs d’entreprise de divers secteurs, à la CCI Morlaix. Et nous discutons de nos préoccupations quotidiennes, nous partageons nos expériences et nous formons sur des thématiques concrètes comme les relations avec la banque, le plan de communication, la digitalisation… L’idée est de sortir de notre isolement et des relations amicales se mettent en place. Beaucoup de groupes Plato continuent de se réunir une fois fini le programme. » Un esprit d’équipe qui correspond bien aux aspirations de l’entreprise.

 

*La France compte 1,3 million de personnes âgées dépendantes. Elle flèche 21 milliards d’euros par an pour le financement public de la dépendance. Les familles déboursent 7 milliards d’euros (source : Le Monde, janvier 2016).

Des distinctions : Grâce à sa politique sociale, l'entreprise remporte des prix. Elle a reçu le Trophée du management de la communauté de communes du pays de Landivisiau et le Trophée du partenariat par le Carré club d’entreprises qui a pour partenaire la CCIMBO (Morlaix). Elle vient d’être éco-labellisée pour sa prise en compte de l’environnement. Enfin, elle vient d’obtenir le label « Happy at Work » en partenariat avec le site « Meilleursentreprises.com », d’après un sondage confidentiel proposé aux salariés. Les résultats classe l’entreprise au 4e rang national dans la catégorie « services ».

 

Taille du texte

L'évènement

Les mercredi 6 et jeudi 7 septembre, à Quimper, auront lieu les Blue Deiz. Cette académie de la Blue Economy en Cornouaille se tiendra à la CCIMBO, à l’Ecole de Management Bretagne Atlantique (EMBA) et aux Halles de Quimper. Au programme, des conférences, des workshop et des tables rondes, en présence de Gunter Pauli (Fondation Zeri).