Accueil > Archives > Henriot en plein renouveau

 


Henriot en plein renouveau

Deux ans après la reprise d’actifs de la faïencerie Henriot (Quimper) par la holding Ciranoé de Jean-Pierre Le Goff, l’illustre maison née en 1690 poursuit son repositionnement. La tâche est immense, mais le nouveau maître des lieux fourmille d’idées pour renouveler la marque.

Son crédo : remonter le niveau qualitatif de l’offre de la manufacture et développer l’exportation en revendiquant “le luxe authentique”, sourit le maître des lieux. “Le vrai. Celui qui attirait les plus grands créateurs et peintres de leur époque pour apparaître sur les formes du célèbre émail de Quimper.” Avant que l’attrait pour la faïence quimpéroise peinte main ne s’essouffle face aux produits “made in China” et finisse par ne plus intéresser grand monde. Au moment de la liquidation judiciaire de HB-Henriot, en 2011, il n’y a qu’un seul candidat à la reprise des actifs : Jean-Pierre Le Goff. Sur les 51 salariés, il en reprend 26.
Après 24 mois de management “Henriot by Le Goff”, la vieille manufacture a retrouvé un air de jeunesse, même si les ventes continuent de baisser. “De 2 millions d’euros la première année (2011-2012), nous sommes passés à 1,6million d’euros sur le dernier exercice. Mais le résultat d’exploitation est positif, raconte Jean-Pierre Le Goff. Avec les travaux réalisés cette année, les ventes devraient se stabiliser puis remonter.” Jean-Pierre Le Goff a entièrement repensé l’espace de Henriot, passé de 17 000 m² à trois niveaux de 2 300 m² chacun.

“Henriot-Quimper, depuis 1690” remplace HB-Henriot

Jean-Pierre Le Goff a injecté 600 000 euros pour ouvrir la manufacture dans son quartier historique, celui de Locmaria le long de l’Odet. Désormais, tout le rez-de-chaussée sert de lieu d’exposition des plus belles pièces de lamaison et d’espace d’accueil du public. Le premier niveau accueille les ateliers et le second abrite le stock ainsi qu’une salle de réunion pour des groupes extérieurs. “J’attends désormais que la ville détruise le vieux bâtiment voisin de la faïencerie pour créer une rue de la faïence le long de notre bâtiment où trois à quatre boutiques dédiées aux plaisirs des sens ouvriront. Je prévois aussi d’installer un café de la faïence.”
Mais ces projets ne verront le jour qu’à la condition de réussir la mutation du catalogue de la vieille manufacture. Celle-ci arbore depuis peu une nouvelle signature : “Henriot-Quimper, depuis 1690” à la place de HB-Henriot. Le genre ancien, avec ses assiettes, assiettes-pendules, dinettes, bols à oreilles aux décors fleuris ou “petit breton”, etc., ouvre toujours le catalogue. Elles feront de plus en plus de place aux collections d’artistes pour que Henriot réussisse à renouveler le genre. Jean-Pierre Le Goff a pris contact avec nombre d’artistes qui viennent, le temps d’une collaboration, créer une petite série de pièces. “Ils avaient déserté l’entreprise, ils reviennent.” Henriot signe cette collection d’un Henriot by le nom de l’artiste”.
Le dirigeant a signé Yann Kersalé, le sculpteur de lumière et est en contact avec les designers Philippe Stark, et les frères Ronan et Erwan Bouroullec. Jean-Pierre Le Goff imagine aussi vendre le fameux bol à oreilles comme cadeau de naissance avec une clé USB contenant la vidéo de la fabrication du bol jusqu’à la peinture du prénom. Parallèlement, le patronmultiplie les contacts pour que ses pièces trouvent une place dans les magasins de design qui fleurissent un peu partout, et se substituent auxmagasins des arts de la table dont le nombre s’est réduit au fil des ans. Avec son offre renouvelée, Jean-Pierre Le Goff compte séduire une nouvelle clientèle en France (distribution traditionnelle, B to B, Internet) et à l’étranger où les ventes stagnent à 10%. Il a récemment décroché une bourse. “Nos ventes se situent traditionnellement aux Etats-Unis et au Japonmais nous allons prospecter en direction de l’Asie, des Emirats Arabes Unis.”

Franck Jourdain

Bretagne Economique n°224 – Octobre-Novembre 2013




le dernier numéro

Découvrez vite le dernier numéro !!

JPEG - 215.1 ko

Le palmarès des entreprises bretonnes

Découvrez la 28 ème édition du Palmarès des entreprises bretonnes : hors-série-Edition 2016/2017

Hors-Série

Les entreprises bretonnes à la conquête de l’international


Portraits