Votre territoire


Golf : Les équipements bretons investissent en masse

Bretagne économique, le 14.06.2011



_ Ça dé-pote sur le gazon.

_ Avec 40 équipements et 16 000 licenciés, la Bretagne swingue avec panache. De fait, avec des joueurs de plus en plus nombreux à se saisir d’un club de golf (+ 2 golfs en 2010), la région semble bien une terre d’élection pour ce sport qui a longtemps pâti d’une image «senior», pour ne pas dire «bourgeoise». Un syndrome qui avait déjà touché en son temps le tennis. Autre temps, autres mœurs ? En 2011, les terrains de golf s’activent pour diversifier leur public.

_ Capter la jeunesse

_ «Ce qu’attendent les gestionnaires de clubs ? Ils veulent des joueurs et… ne pas les voir s’arrêter de jouer au fil du temps. Notamment lorsque Madame en a assez de voir Monsieur passer son temps, sans elle, sur un green. Peut-être devrait-on penser à mettre en place des garderies ? Ainsi les jeunes couples pourraient jouer ensemble sans la contrainte de la garde des enfants.» Quoi qu’il en soit de ces évolutions (à venir ?), Président de la Ligue de Bretagne de Golf (26 ans d’existence*), Bertrand Tessier est heureux de constater que «non, on ne connaît pas la crise. Il n’y a pas de baisse du côté des joueurs locaux avec plutôt une augmentation du nombre de licenciés, supérieure à ce que l’on relève au niveau national. En fait, ces dernières années, on a juste constaté une baisse de joueurs du côté de ce que l’on appelle les green fees, ces «extérieurs» qui viennent jouer ponctuellement sur nos greens. Je pense aux Anglais notamment. Mais, vous savez, année après année, il y a toujours des phénomènes inexplicables. Prenez le bassin rennais, il compte énormément au regard du dynamisme de ce sport, c’est indéniable. A côté de cela, le Finistère a enregistré une baisse de joueurs en 2009 avant de se ressaisir l’an passé.» Heureux de souligner que le golf en a fini avec une image «élitiste», voire de «vieux», le Président reconnaît pourtant que les licences sont encore largement prises par des… seniors. «Cela dit, 70 % de notre budget, 230 000 euros, sont dévolus à des actions en direction des jeunes ! Je dois noter que les jeunes qui s’intéressent à ce sport sont souvent des enfants, voire des petits-enfants de joueurs.»
_ De stages départementaux en stages régionaux, «avec une orientation en cours vers une organisation Grand Ouest», ce sport entend donc plus que jamais mettre l’accent sur les moins de 13 ans.
_ En attendant, le Président entend bien tenir haut son club. Pas question de laisser retomber la main ! «La ligue et les clubs, tout le monde fait un gros travail avec, cet été encore, des actions engagées avec la découverte sur les plages de ce sport. J’ai aussi ce projet d’un centre aéré en lien avec le golf et le lycée horticole de Kerbernez (29) où les jeunes, là encore, pourraient s’initier au golf entre le VTT et le kayak.»

_ Serge Marshall
_ N° 208 juin juillet août 2011

Taille du texte