Accueil > Dossiers > Traquer l’information ... (...)

 


Les PME bretonnes lèvent le voile sur leurs sources d’information

Traquer l’information ... et la bonne

"Epluchage" de la presse par l'équipe de Market Innov Tech

A l’heure où l’expression « intelligence économique » court, il est important de se pencher sur les résultats de la dernière étude de l’Arist Bretagne pour voir quelles sont les sources d’information et les pratiques de veille préférées des PME. Histoire de voir si les PME bretonnes s’informent aussi bien qu’elles le devraient…

L’enquête soutenue par le Conseil régional porte sur « les pratiques de veille et d’intelligence économique ». Les grands secteurs Industrie, Services et BTP y sont représentés et 225 entreprises ont répondu à un questionnaire. « Pour la première fois, confie Laure Briantais, conseillère Veille et Innovation à l’Arist Bretagne, internet gratuit est en première position (64%), devant la presse (56,9%) ».

L’information gratuite
Pour François Audrain, PDG de Winello, spécialiste de la veille internationale, implantée à Rennes, et qui ne compte que des grands comptes (implantés en région parisienne et sur tout l’hexagone) parmi ses clients. « Internet est une source d’information gratuite et peu de PME ont envie de payer pour obtenir de l’information. Elles considèrent toujours que c’est une charge, pas un investissement ! » Même son de cloche pour Marie Armand, chargée de projet pour ABCPRESSE, cabinet de veille, également implanté à Rennes, et qui travaille aussi, essentiellement, avec de grandes structures. « Les dirigeants de PME bretonnes, mais aussi d’ailleurs, pensent faire un travail suffisant avec Internet et quelques abonnements à des revues… » Structurer leur recherche d’information ? « Ils ont d’autres priorités que de consacrer leur budget à la veille », constate-t-elle simplement.

Le partage de l’information
Les confrères d’autres entreprises (46,2%), les salons et missions (43,1%), les clients (39,6%) et les fournisseurs (39,1%) remplissent leur rôle d’informateur à la perfection. Les sources d’information ont beau se multiplier, la difficulté n’est pas de récolter, mais plutôt de partager. « Ce qui pose problème, c’est que très souvent le dirigeant, et lui seul (42,2%), se charge de la recherche de l’information », souligne-t-on à l’Arist Bretagne. Or pour être efficace, l’information doit circuler. Franck Tognini, directeur général du réseau Vigilances, impliqué dans le programme IE PME Bretagne, considère pourtant que les PME ont un atout puisque « plus une entreprise est petite, plus l’intelligence économique est efficace, car c’est plus facile de partager des informations dans une petite structure que dans une grosse ». Winello compte 10% de PME parmi ses clients : « les PME n’ont pas l’air très friandes d’information rationnalisée… Au début, le dirigeant fait sa veille tout seul. Ce n’est pas un problème breton, c’est juste une question de taille d’entreprise. Quand elle grandit, elle structure sa recherche d’information, la gère en interne, la dédie à une personne, ou l’externalise en partie », remarque François Audrain. « Les entreprises bretonnes sont plutôt sous dimensionnées et je pense qu’elles ont intérêt à fédérer leurs compétences dans un réseau fournisseur/fabricant/distributeur », conclut Laure Briantais. Elles sont seulement 19,1% à avoir cité les réseaux et communautés d’entreprises, comme source d’information…

Anny Letestu

_ N° 195 septembre 2009



Autres Enquêtes

La prime de dividendes s’impose aux entreprises de plus de 50 (...)

Le 13 juillet, le Parlement a adopté la « prime contre dividendes » imposée par Nicolas Sarkozy aux « entreprises qui se portent bien ». Elle s’impose donc aux entreprises de plus de 50 salariés qui (...)

En savoir plus

Les relations commerciales avec la Chine

Troisième économie mondiale, la Chine attire les entreprises et parmi elles, les PME bretonnes. Mais la barrière de la langue, alliée à d’autres incompréhensions culturelles, complique les relations (...)

En savoir plus

Rupture conventionnelle, victime de son succès

En 2008, les partenaires sociaux et l’Etat tombaient d’accord pour offrir aux employeurs une alternative aux licenciements : la rupture à l’amiable du CDI. Trois ans plus tard, le succès du (...)

En savoir plus

le dernier numéro

Découvrez vite le dernier numéro !!

JPEG - 215.1 ko

Le palmarès des entreprises bretonnes

Découvrez la 28 ème édition du Palmarès des entreprises bretonnes : hors-série-Edition 2016/2017

Hors-Série

Les entreprises bretonnes à la conquête de l’international


Portraits