Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Véronique Anatole-Touzet prend la tête du CHU de Rennes

Bretagne économique, le 26.02.2015

Elle vient d’être nommée à ce poste par décret du Président de la République en remplacement d’André Fritz suite à son départ à la retraite et prendra ses fonctions le 15 mars. Véronique Anatole-Touzet quittera donc ses fonctions de Directrice générale du CHR de Metz-Thionville, poste qu’elle occupait depuis juin 2007. Diplômée de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l'Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP), âgée de 54 ans, Véronique Anatole-Touzet a commencé sa carrière hospitalière en 1984 comme élève-directeur au centre hospitalier Sainte- Anne à Paris. Elle est également Vice-Présidente de la Conférence des Directeurs Généraux de CHU et préside la Commission Stratégie de la Conférence. Elle est aussi membre du Conseil d'Administration de la Fédération Hospitalière de France et du Conseil National de l'Urgence Hospitalière

De janvier 1986 à début 1998, elle a occupé plusieurs fonctions successives à l’Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP). Elle a d’abord travaillé pendant trois ans à la direction de la stratégie au siège. D’octobre 1989 à octobre 1994, elle a occupé des responsabilités au CHU de Bicêtre (Val de Marne) en tant que directeur des finances et du système d’information. Elle a intégré ensuite la direction du personnel et des relations sociales (DPRS) en tant que chef du département de la « prospective et emploi ».

De février 1998 à juin 2007, elle prend successivement les postes de directrice adjointe puis directrice du Centre Hospitalier intercommunal d’Evreux et de Vernon, en Haute-Normandie, où elle pilote la fusion des deux hôpitaux et lance la construction du nouvel hôpital d’Evreux.
Au CHR de Metz-Thionville depuis juillet 2007, elle a mené la construction et l’ouverture du nouvel hôpital de Mercy à Metz (opération de 340 millions d’euros, regroupant toutes les activités adultes et femme-mère-enfant du site de Metz), la rénovation du site de Thionville (60 millions d’euros), mis en œuvre le retour à l’équilibre budgétaire du CHR et développé de nombreuses coopérations avec les autres établissements de la région, notamment avec le CHU de Nancy.

A la demande des autorités de tutelle, elle a aussi mené le redressement médical et financier d’établissements publics (Centre hospitalier de Briey, intérim dans le bassin houiller) et d’établissements privés pour éviter leur dépôt de bilan (hôpital-maternité Sainte-Croix et hôpital d’Hayange, intégrés au CHR en 2009 et 2012).
.