Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


ST Industrie récompensée pour sa croissance lors des Oscars des entreprises des Côtes d’Armor

Bretagne économique, le 27.02.2015

Depuis sa création en 2003, le groupe ST Industries est passé de 80 à 117 salariés. soit une embauche de trois personnes chaque année. C’est l’un des ratios caractéristiques d’un projet en croissance régulière. Le groupe qui réalise un CA de 11 millions d’euros est né en 2003 de la rencontre d’Alexandre Soto et de Thierry Troesch, deux cadres dirigeants d’Alcatel, désireux de créer leur entreprise en Bretagne. «Notre projet s’appuyait sur quatre axiomes, explique Thierry Troesch : face à la concurrence des pays à bas coûts, nous voulions proposer un service industriel de proximité.

Il existait en Bretagne nombre de petites entreprises compétentes freinées dans leur développement par la difficulté à atteindre une taille critique amortissant les coûts de services fonctionnels. Nous visions la croissance, interne et externe, d’abord en sous-traitance puis avec des produits propres. Enfin nous souhaitions constituer un groupe en nous appuyant sur la complémentarité des entreprises rachetées. »



Du prototype à la grande série




« Nous avons ciblé une première entreprise, UCN Méca, fournisseur d’Alcatel, que nous avons reprise en septembre 2003, suivie, l’année d’après par Armor Précision Méca puis Breizh Usinage Ser-vices et Decarmor. Aujourd’hui le groupe compte six sociétés et six ateliers, poursuit Alexandre Soto. Spécialisé sur l’usinage de pièces réalisées dans tous types de matériaux, il intervient en sous-traitance, du prototype à la grande série, auprès de secteurs d’activités très variés : chaudières, régulation eau et gaz (pour un tiers de l’activité), océanographie et recherche pétrolière (15%), agro-alimentaire (9%), automobile et robotique (8%) mais aussi énergie, militaire, aéronautique, carrières et TP etc. »
Cette stratégie de diversification a un effet contre-cyclique sur un marché d’abord régional (70% de l’activité) puis national (25%) et international (5%). Elle a aussi permis au groupe de professionnaliser son organisation (service commercial, achats, qualité, méthodes, etc).



Le Lean-management



Adepte du lean-management, détenteur de plusieurs certifications, ST Industries a construit, sur plus de 7400 m2, de nouveaux sites ou réimplanté d’anciens ateliers pour accueillir des machines complexes conduites par un personnel formé (3% de la masse salariale est consacrée chaque année à la formation). Le groupe investit entre 500.000 et un million d’euros chaque année en machines à commandes numériques.
Membre du cluster Breizh EMR et d’IEF Aero .