Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Reprise de Gad : les groupements de producteurs de porcs se mobilisent.

Bretagne économique, le 14.05.2014

Dans un communiqué de presse, AVELTIS, PORELIA, SYPROPORC et TRISKALIA, réclament le soutien sans faille de toute la classe politique au dossier stratégique relatif au projet Lampaul Agro . Ce projet, mené par des ex-Gad, vise à reprendre et redonné une activité à l'abattoir Gad, fermé par la Cecab. Mais cette dernière ne veut pas céder le site. Le projet est soutenu par les collectivités locales et la chambre de commerce et d'industrie de Morlaix. Les groupements de producteurs s’étonnent des difficultés rencontrées. :

« Dans le cadre du projet de reprise d’activité d’abattage de porcs et de création de 250 emplois sur le site de Lampaul-Guimiliau, nous tenons à vous présenter (conférence de presse jeudi 15 mai à 14h30 à Landivisiau) nos arguments en complément de la mission confiée au cabinet Deloitte pour auditer le projet Lampaul Agro. Nos quatre groupements, AVELTIS, PORELIA, SYPROPORC et TRISKALIA, représentent une production hebdomadaire de 125 000 porcs abattus, soit 50 % de la production bretonne.



L’impact des nombreuses fermetures d’outils industriel dans le Nord Finistère renforce notre attachement à ce territoire. Notre responsabilité d’entrepreneur nous a amené à répondre immédiatement aux sollicitations des porteurs du projet novateur Lampaul Agro. Nous avons compris les inquiétudes qui émergent ici ou là sur la baisse de production en Bretagne.



A horizon deux ans, et au vu de la relance de la production chez nos éleveurs les besoins de Lampaul Agro seront largement couverts. Le projet Lampaul Agro ne pourra donc pas mettre en péril les autres outils industriels, contrairement aux idées reçues.
Malgré notre soutien au projet Lampaul Agro, nous ne comprenons pas les difficultés rencontrées dans la création de cette entreprise de 250 emplois .Combien de projets de cette ampleur existent-t-ils en France ?


Recommandations