Votre territoire


Plan d’urgence agricole : 12,6 millions d’euros attribués aux éleveurs bretons

Bretagne économique, le 10.09.2015

«La crise agricole qui concerne les filières bovine, porcine et laitière a mobilisé, tout l’été, de façon exceptionnelle, les services de l’Etat en Bretagne», a souligné Patrick Strzoda, Préfet de région au cours de sa conférence de rentrée. Il a ensuite détaillé les montants alloués aux éleveurs bretons dans la cadre du 1er plan d’urgence dévoilé fin juillet par le ministre de l’agriculture Stéphane Le Foll. Sur les 50 millions d’euros débloqués au niveau national pour alléger les charges des exploitations, «6,8 millions reviennent aux éleveurs bretons (1472 dossiers ont été déposés à ce jour). Quant aux 16 millions attribués au fonds d’allègement des cotisations sociales, 5,8 millions, soit plus d’un tiers concernent les bretons et plus de 600 éleveurs en ont déjà bénéficié pour un montant de 2,5 millions. » Une seconde enveloppe de 50 millions d'euros pour l’allègement des charges et de 34 millions pour l’allègement des cotisations sociales a par la suite été annoncée en septembre. « A ce dispositif national, il faut ajouter les 500 millions d’euros d’aides débloqués par l’Europe mais dont on ne connait pas encore la répartition par pays. » Le préfet a également souligné que 471 manifestations organisées depuis le mois de juin en Bretagne, liées à cette crise agricole, ont coûté plusieurs millions d’euros à l’Etat. « Si je prends l’exemple d’une chaussée endommagée dans le Finistère suite à des faits de destruction, il en coûte 900 000 euros à la collectivité pour la réparer». Dans ce climat de tension, des mesures de sécurité importantes ont d’ores et déjà été prises pour assurer le bon déroulement du Space qui ouvre ses portes le 15 septembre prochain. 'Cinq unité de CRS, soit environ 90 personnes sont mobilisées, prêtes à être déployées.»

Taille du texte

L'évènement

La nuit de l'orientation

La nuit de l'orientation 10 mars 2017 à Brest
Le Vendredi 10 mars 2017, à Brest