Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


L’Etat a dépensé 16,3 milliards d’euros pour la Bretagne

Bretagne économique, le 06.11.2009


En 2008, les dépenses de l’Etat pour la Bretagne se montent à 16,3 milliards d’euros, soit 5 106 € par habitant. Les recettes, constituées à 97% du produit des impôts, s’élèvent à 11,3 milliards, en légère baisse par rapport à 2007.
C’est ce qui ressort de l’étude annuelle publiée par l’Etat sur le poids de sa dépense dans la région. Elle était de 16 milliards en 2007 soit une progression de 2,2%. Les dépenses de l’état correspondent à la mise en œuvre de ses missions dites « régaliennes » : défense, justice, sécurité, mais aussi à la production de services et aux opérations de redistribution et de transfert.
Les dotations accordées aux collectivités locales dans le cadre des transferts de compétences issues de la décentralisation représentent le plus gros poste, soit 20%, Viennent ensuite les dépenses de l’enseignement scolaire, les pensions versées et la Défense. La répartition des dépenses sur l’ensemble de la Bretagne est la suivante : 31,57% pour l’Ille et Vilaine, 29,48% pour le Finistère, 21,05%pour le Morbihan et 17,90% pour les Côtes d’Armor.
Cette étude est complétée par une étude portant sur la dépense sociale. 23,7 milliards d’euros y ont été consacrés en 2007 (certaines dépenses comme le montant des pensions se retrouvant déjà dans l’étude ci-dessus). 47,8% du montant sont consacrés à la vieillesse. Le deuxième poste est celui de la maladie. Vient ensuite la famille. Répartition des dépenses sociales (en Mds€): Finistère 7,3– Ille et Vilaine 6,6– Morbihan 5,3 et Côtes d’Armor 4,6.

Taille du texte

L'évènement

Les mercredi 6 et jeudi 7 septembre, à Quimper, auront lieu les Blue Deiz. Cette académie de la Blue Economy en Cornouaille se tiendra à la CCIMBO, à l’Ecole de Management Bretagne Atlantique (EMBA) et aux Halles de Quimper. Au programme, des conférences, des workshop et des tables rondes, en présence de Gunter Pauli (Fondation Zeri).

Recommandations