Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Les Présidents des 4 régions de l’Ouest favorables à une garantie du prix du lait

Bretagne économique, le 29.05.2009

« Les Présidents des 4 régions de l’Ouest (Basse-Normandie, Bretagne, Pays de la Loire et Poitou-Charentes) ont signé une position commune sur la crise du secteur laitier. »

Photo, de gauche à droite :
_ Laurent Beauvais, Président de la Région Basse Normandie
_ Jean-Yves Le Drian, Président de la Région Bretagne
_ Jacques Auxiette, Président de la Région Pays de la Loire
_ Serge Morin, vice-Président de la Région Poitou Charente
« Ils constatent l’insuffisance des outils de régulation de marché actuels et dénoncent la remise en cause par le gouvernement français des accords interprofessionnels qui a entraîné une forte diminution des prix du lait payés aux producteurs. Les Présidents de Région de l’Ouest considèrent qu’il est pour le moins singulier, à l’heure où tous les Etats redécouvrent les bienfaits de la régulation publique, qu’un secteur aussi soumis aux brusques variations des marchés que le secteur laitier soit soumis au libéralisme à l’heure où la crise démontre les limites d’un tel système économique


Ils demandent le renforcement des mécanismes de régulation de marché, la garantie du maintien de quotas laitiers plus réactifs, ainsi qu’un moratoire immédiat sur l’augmentation de 1% par an des quotas laitiers.


Ils demandent que dans le cadre de la réforme de la PAC soit réaffirmé le principe de la préférence communautaire, afin de sécuriser durablement l’approvisionnement des citoyens européens en produits alimentaires. La PAC doit également permettre une répartition équitable des moyens de production entre agriculteurs, soutenir les pratiques agricoles respectueuses de l’environnement et garantir la sécurité alimentaire.

Ils exigent également que le chef de l’Etat et le Gouvernement garantissent un prix rémunérateur pour les éleveurs laitiers, notamment en s’assurant que la loi de modernisation de l’économie permette la régulation de la production afin d’ajuster offre et demande. Un accord devra intervenir avant le 1 juin prochain en prenant en compte les coûts de production dans la fixation du prix du lait. L’Etat devra pour cela prendre ses responsabilités et renouer les fils du dialogue interprofessionnel qu’il a lui-même anéantis, en y associant l’ensemble des acteurs et en respectant la pluralité syndicale. »

Pour rappel, la Fédération Nationale des Producteurs de Lait annonçaient le 13 mai 2009 que le prix du lait avait baissé de 30%. « Après avoir refusé toute discussion sur le prix du lait, tant au niveau régional que national, les entreprises laitières françaises semblent pourtant s’être largement coordonnées et imposent aux éleveurs une baisse de prix sans précédent. Celle-ci sera comprise entre -90 et -105 euros pour 1000 litres de lait soit -30%. » (extrait du communiqué de presse du 13 mai 2009)


Taille du texte

L'évènement

Open de l'industrie Bretagne 2017 : réservez votre jeudi 19 octobre

Les industriels bretons ont rendez-vous à Saint-Brieuc, pour cet évènement régional d’envergure dédié à l’industrie manufacturière bretonne. 

Recommandations