Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Les compteurs intelligents Linky : 200 emplois à la clé chez Asteelflash à Redon

Bretagne économique, le 03.07.2014

Le français Asteelflash, sous traitant électronique, qui possède 2 sites en Bretagne, à Langon et Redon et le Slovène Iskraemeco ont conclu ce jour un accord de partenariat pour la fabrication à Redon en Ille-et Vilaine des compteurs intelligents Linky. Selon les volumes qui seront accordés par ERDF fin juillet à l’issue d’un appel d’offres mondial, entre 90 et 200 emplois pourraient être créés dans l’usine Asteelflash de Redon. 'Nous venons de conclure un accord permettant de présenter une solution économiquement viable en France et à terme, la collaboration entre nos deux groupes pourrait s’étendre à d’autres marchés de compteurs, dans d’autres pays', annonce Gilles Benhamou, le PDG d’Asteelflash, 2ème manufacturier européen réalisant 803 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2013, employant 1000 salariés en France dont 323 en Bretagne.

Sur les 37 millions de compteurs Linky à produire dans les 7 années à venir années, ERDF a prévu une première vague de commandes de 2 millions d’unités par an pendant deux ans. Cette commande sera répartie entre les trois industriels ayant participé au développement du Linky, c’est-à-dire l’américain Itron, le suisse Landis+Gyr et le slovène Iskraemeco. La répartition définitive devrait être dévoilée par ERDF d’ici la fin juillet. En attendant, avec une fabrication 100 % française, Iskraemenko pourrait sauver tout le site Asteelflash de Redon En effet, le sous-traitant en fabrication d’équipements électroniques avait prévu de fermer cette usine afin de regrouper toutes ses activités basées en Bretagne sur le site de Langon. En fonction des quantités accordées à Iskraemeco, ce sont 1 à trois lignes automatisées qui pourraient être installées dans cette usine de 5000 m². D’ores et déjà 3 millions d’euros d’investissement sont prévus début 2015.