Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Le Pôle Mer Bretagne Atlantique remporte l’appel à projet national « Booster »

Bretagne économique, le 12.01.2016

Le Pôle Mer Bretagne Atlantique a remporté l’appel à projet national « Booster » lancé par le COSPACE (comité de concertation entre l'Etat et l'industrie dans le domaine spatial) sur l’utilisation des données satellitaires dans l’économie (4 boosters labellisés au national).
Le Pôle portait un consortium nommé MORESPACE* en partenariat avec le pôle Images et Réseaux, le Groupement d’Intérêt Scientifique Bretagne Télédétection, la Société d’Accélération du Transferts de Technologies Ouest Valorisation, la French Tech BREST Tech+. Son objectif est de faire émerger des nouveaux produits et services issus de l'utilisation des données et techniques satellitaires dans le secteur maritime à travers le croisement des filières du numérique, du spatial et du maritime. MORESPACE va donc animer un vaste réseau d’acteurs privés et publics du Grand Ouest, dont Bretagne Développement Innovation, Emergys l’incubateur régional… Des entreprises comme CLS, Actimar, Along-Track, e-Odyn, Terra Maris, Ocean DataLab, ont déjà manifesté leur intérêt à accompagner l’initiative, avec aussi le soutien de la Région Bretagne.

Pour Stéphane-Alain Riou, Directeur-Adjoint du Pôle Mer Bretagne Atlantique : « Le Grand Ouest et en particulier la pointe bretonne, concentrent une communauté industrielle et de recherche de 1er ordre capable de créer de nouveaux produits et services utilisant les données satellitaires issus des grandes infrastructures comme Vigisat par exemple. »

Pôle Mer en quelques chiffres

332 adhérents dont 194 représentants des PME/PMI,

52 des universités et grandes écoles, 45 de grandes entreprises et 41 issus d’organisations professionnelles.


. 226 projets labellisés pour un investissement de 752 millions d’euros de R&D
.

210 millions d’euros d’aides publiques débloqués en dix ans
. Six grands domaines d’actions : la sécurité et sûreté maritimes, le naval et nautisme, les ressources énergétiques et minières marines, les ressources biologiques marines (pêche-aquaculture et biotechnologies bleues), l’environnement et l’aménagement du littoral les ports et infrastructures et transports maritimes.


Recommandations