Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


HEMARINA publie un article scientifique dans la 1ère revue internationale de transplantation : l'AJT « American Journal of Transplantation »

Bretagne économique, le 30.08.2011

HEMARINA (Morlaix dans le Finistère), entreprise de biotechnologie française qui développe des innovations de rupture pour des applications thérapeutiques et industrielles à partir de transporteur d’oxygène d’origine marine, annonce aujourd’hui la publication dans « American Journal of Transplantation » de septembre 2011 d’une étude démontrant les bénéfices majeures d’HEMO2Life® par rapport aux solutions utilisées aujourd’hui en clinique dans le domaine de la préservation d’organes.
HEMARINA est une jeune société de biotechnologie bretonne qui développe des produits très innovants dans le domaine du transport de l’oxygène. A partir de recherche sur des molécules d’origine marine, HEMARINA développe des technologies brevetées autour de familles de molécules biologiques transportant de l’oxygène. Créée en mars 2007, HEMARINA a levée 3 millions d’Euros en Juin 2010 lors d’un second tour de financement réalisé auprès de plusieurs réseaux de Business Angels, d’INSERM Transfert Initiative, de Synergie Finance Gestion et du groupe Vaneau. Basée à Morlaix dans le nord du Finistère, la société s’appuie sur des résultats de recherche brevetés (licence d’exploitation CNRS - Université Pierre-et-Marie-Curie) et des brevets déposés en propre. L’ensemble de sa technologie est protégée par sept familles de brevets dont deux sont d’ores et déjà délivrés en Europe et aux Etats-Unis.

HEMARINA développe des applications concrètes brevetées qu’elle propose à des partenaires industriels sous forme de licences d’exploitation.
« L’équipe d’HEMARINA est vraiment très heureuse d’avoir en si peu de temps mis au point cette solution thérapeutique annexe innovante, HEMO2Life®, pour préserver les greffons. Un greffon est un peu une seconde chance pour un patient de vivre normalement. Ces organes se font de plus en plus rares, il est donc indispensable de les conserver dans les meilleures conditions possibles pour les protéger afin d’éviter des problèmes de retard de reprise de fonction qui pourraient les endommager, se félicite le Dr Franck Zal, co-fondateur, Directeur Général et Scientifique d’Hemarina qui poursuit comme il s’agit d’un produit thérapeutique annexe, les délais de mise sur le marché sont plus courts que ceux d’un médicament et nous prévoyons de pouvoir proposer cette solution aux patients dès 2012 en France. »
Compte tenu du manque actuel d’organes à greffer, ces résultats positifs marquent une étape importante dans le domaine de la transplantation. Non seulement HEMO2Life® devrait permettre d’améliorer le taux de réussite des transplantations mais devrait permettre également d’améliorer les organes dits « limites » et donc d’augmenter le nombre de greffons disponibles à la greffe.
Enfin, cette innovation d’HEMARINA, en améliorant la reprise de fonction des greffons rénaux devrait diminuer les besoins en dialyse des patients greffés, ce traitement étant un poste de dépenses important pour le système de santé.
Cette étude a été réalisée avec l’unité Inserm U927 du Professeur Thierry Hauet à Poitiers et la plate-forme IBiSA « Chirurgie-Expérimentation-Transplantation » de l’INRA (Domaine expérimental du Magneraud)


Taille du texte

L'évènement

Open de l'industrie Bretagne 2017 : réservez votre jeudi 19 octobre

Les industriels bretons ont rendez-vous à Saint-Brieuc, pour cet évènement régional d’envergure dédié à l’industrie manufacturière bretonne. 

Recommandations