Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Grande consultation des entrepreneurs : quand le désenchantement gagne du terrain…

Véronique Maignant, le 27.03.2017

Confiance en berne, inquiétude en hausse, doutes quant à la pertinence des programmes économiques des candidats à l'élection présidentielle, les patrons ont le blues…C’est ce qui ressort du dernier baromètre des entrepreneurs réalisé entre le 6 et le 21 mars 2017 auprès de plus de 600 chefs d’entreprises par Opinionway pour le compte de CCI France, La Tribune et Europe 1 .

Le moral des chefs d'entreprise, sondés par Opinionway pour le compte de CCI France, La Tribune et Europe 1 (*), est au plus bas

Et pourtant, la période électorale actuelle devrait être propice aux espoirs nourris de promesses… Constatant la faiblesse de la campagne pour l'élection présidentielle et regrettant le climat délétère des affaires qui la pollue, les chefs d'entreprise, interrogés sur la valeur qu'ils accordent au programme économique des candidats, sont pour le moins sceptiques. Le constat est sans appel : une majorité d'entre eux (43%) est déçue par l'offre des cinq principaux candidats. Aucun, selon eux, ne propose une politique économique meilleure que celle de ses concurrents ! S'ils ne convainquent pas, les candidats donnent-ils l'impression d'être à l'écoute des préoccupations de ceux qui sont considérés comme les « forces vives de la nation » ? A l'occasion de la campagne électorale, les chefs d'entreprise s'estiment-ils écoutés, voire entendus ? Là encore, les dirigeants d'entreprise sont majoritairement déçus (41%). Pis, alors que le Président Hollande ne se représentera pas, 39 % des patrons interrogés affirment ne voir dans aucun des candidats en lice, une incarnation du changement en matière économique. 41 % des sondés pensent qu'aucun des prétendants à la fonction présidentielle n'est en capacité de réformer l'économie en France !

Quel candidat  répond le mieux à leurs préoccupations ?

Invités à choisir parmi les cinq principaux candidats (François Fillon, Emmanuel Macron, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon), les patrons manifestent une préférence pour le candidat des Républicains qui obtient des scores situés entre 23 et 26% sur les questions évoquées ci-dessus. Pour aller plus avant dans l'analyse par les entreprises des programmes des candidats, les patrons ont jugé la crédibilité d'une sélection de mesures économiques et se sont exprimés sur leur adhésion à ces propositions. Si François Fillon réussi à faire adhérer 77 % des dirigeants d'entreprise à son idée d'aligner le taux d'impôt sur les sociétés très élevé en France (33,3 % contre 29,6% en Allemagne et 20 % au Royaume-Uni) sur celui de la moyenne des pays européens comparables, il ne remporte que 54% des suffrages quant à la crédibilité accordée à cette mesure. C'est une proposition du candidat d'En Marche !, Emmanuel Macron, - celle qui vise à « accorder une indemnisation chômage aux entrepreneurs ayant enregistré cinq années d'activité » - qui est classée en tête tant du point de vue de l'adhésion (93%) que du crédit octroyé au dispositif (77%). Il est pourtant à préciser que les chefs d'entreprise peuvent actuellement s'assurer librement contre le risque d'un arrêt de leurs ressources du fait de la cessation de leur activité (même si, pour l'heure, seuls 14% des entrepreneurs ont fait ce choix).

Suivent ensuite au classement des mesures économiques suscitant le plus d'adhésion, deux propositions du Front National : « réserver des commandes publiques aux entreprises françaises si l'écart de prix est raisonnable » (83% de taux d'adhésion) et « créer un dispositif premier emploi qui exonère totalement de charges la première embauche d'un jeune de moins de 21 ans par une entreprise et ce, pour au moins deux ans » (81%). Si la première mesure mériterait d'être confrontée aux principes du Droit communautaire de libre concurrence et aux décisions de la jurisprudence européenne, elle est cependant jugée crédible par 64 % des sondés. La proposition relative à l'embauche des jeunes étant jugée plus réaliste (70% d'opinions favorables).

A découvrir l'intégralité des résultats de la seizième vague de la Grande Consultation des Entrepreneurs


Taille du texte

L'évènement

360 Possibles à Brest : Inscrivez-vous dès maintenant aux rendez-vous B2B organisés les 15 & 16 novembre 2017

360 Possibles à Brest  :  Inscrivez-vous dès maintenant aux rendez-vous B2B organisés les 15 & 16 novembre 2017

A 360 Possibles, l'Open de l’Innovation est une occasion unique d'accélerer le développement de vos projets et de développer votre réseau !