Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Géothermie-aérothermie : Liquidée en 2015, Etao Ebéa repart sur des chapeaux de roues, 100 % de croissance en 2017

Véronique Maignant, le 13.07.2017

Basée à Bréal sous Montfort près de Rennes, Etao Ebéa est spécialisée dans l’installation et l’entretien de pompes  à chaleur géothermie et aérothermie. Liquidée en 2015 , l’entreprise est aujourd’hui gérée par deux anciens salariés de l’agence de Rennes,  Arnaud Paci et Maxime Grimault , en association avec les deux anciens propriétaires, François Raveleau et Jean-Marc Evenat.

L'équipe d'Etao Ebéa est composée de 6 salariés , cogérée par Arnaud Paci (à gauche à genoux) et Maxime Grimault ( 2ème à gauche debout)

« A l’époque nous étions 58 salariés confie Arnaud Paci co gérant. Le groupe, basé en Vendée, comprenait alors une unité de fabrication de pompes à chaleur géothermie et quatre agences réparties sur la Bretagne et les Pays de Loire. Etao avait l'avantage de maîtriser toute la chaîne de la géothermie, de la fabrication des pompes à chaleur jusqu'à l'installation du matériel, en passant par la perforation des puits.  Avec d'anciens collègues de l'agence de Rennes, nous avons pris les devants et contacté  les deux gérants de l’époque qui de leur côté s'ctivaient à racheter le nom commercial Etao ainsi que la propriété industrielle  Enthalpie. Les 2000 clients équipés en pompe à chaleur contituaient au yeux de tous une base  solide pour redémarrer l'activité». L’avenir ne va pas le démentir.

 

Création de deux structures juridiques en 2016

En avril  2016, deux structures voient ainsi le jour  Etao Ebea et Ebea 35. La première est une unité de fabrication de pompes à chaleurs géothermiques, basée en Vendée, la seconde est en charge de les vendre, les installer et plus largement proposer des solutions de chauffage. Son rayon d’action couvre les départements d’Ille-et-Vilaine , du Morbihan et des Côtes d’Armor. Chaque entité emploie 6 salariés, et à Rennes, en septembre, un nouveau  technicien  va renforcer l’effectif en septembre. « La géothermie a souffert de la crise de 2008 dans le bâtiment mais également des normes de construction (réglementations thermiques RT 2012) qui renchérissent le coût des habitations. Aujourd’hui, c’est un secteur qui concerne uniquement le marché de la rénovation énergétique car la performance de l’isolation dans le neuf  ne requiert plus de gros systèmes de chauffage. Nous intervenons sur des bâtimenst existants, des maisons anciennes avec volumes pour qui la géothermie reste très intéressante. Les propriétaires divisent par trois ou quatre leur consommation d’énergie et opère un retour sur investissement en moins de 10 ans » Une installation clés en main en géothermie  coûte de 12 000 à 18 000 euros mais donne droit à des aides de l’Anah équivalent à 50% de la facture. Cette activité représente la moitié du chiffre d’affaire d’Etao Ebea mais pourrait, selon Arnaud Paci, représenter  les trois quart  d’ici un an : « en matière de rénovation énergétique, dans les bâtiments anciens, la géothermie reste  un des systèmes de chauffage les plus économiques. Tout l’enjeu est continuer à innover pour faire baisser le coût de fabrication des pompes à chaleur ». Il en sort une  vingtaine par mois de leur site vendéen.

 

Diversification dans l’aérothermie

Avec plus de 650 contrats d’entretien, les perspectives de développement d’Etao Ebea semblent au beau fixe . « Au 30 avril, date de clôture de notre 1er exercice,  nous avons réalisé 540 000 euros  de CA. Aujourd’hui, avec notre plan de charge pour les mois à venir, 70% du CA de l’exercice en cours sont déjà acquis. Nous devrions donc ateindre le million d'euros de CA en 2018. Ca donne confiance! » Ce résultat est aussi le fruit d’une diversification opérée dans l’aérothermie et dans le neuf. «Nous proposons des solutions de chauffage en aérothermie, plancher chauffant, pompe à chaleur verticale air air, etc. »

 


Taille du texte

L'évènement

Les mercredi 6 et jeudi 7 septembre, à Quimper, auront lieu les Blue Deiz. Cette académie de la Blue Economy en Cornouaille se tiendra à la CCIMBO, à l’Ecole de Management Bretagne Atlantique (EMBA) et aux Halles de Quimper. Au programme, des conférences, des workshop et des tables rondes, en présence de Gunter Pauli (Fondation Zeri).