Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Finistère Angels : 577 500 € investis en capital en 2015 dans 5 startups et PME bretonnes

Bretagne économique, le 26.02.2016

Les Finistère Angels, 60 membres, sont devenus des leviers du financement des entreprises, depuis leur création en 2008, à l’initiative des 3 CCI du département. En témoigne non seulement le nombre de dossiers qu’elle reçoit - de 3 à ses débuts à 37 en 2015 – mais également la montée en puissance de la fédération Breizh Angels. Autre preuve : la naissance, en janvier, d’un fonds de co-investissement créé par le conseil régional de Bretagne, Breizh up, à hauteur de 10 M€. « Deux associations de notre fédération régionale signent les premières conventions avec Breizh up, explique Gérard Keraval. Nous voyons notre rôle prendre de plus en plus d’importance. » Objectif : investir en temps et, peut-être, en argent auprès de sociétés basées dans le Finistère ou y créant de l’emploi. En 2016, l’association « cherche de nouveaux business angels. Nous ne sommes pas des milliardaires mais des entrepreneurs qui veulent soutenir l’économie. Le ticket sur un dossier est compris entre 5000 et 30 000€. » L’association Finistère Angels a un nouveau président, Christophe Bapst, issu du monde de la communication. Il remplace Gérard Keraval qui termine son mandat de deux ans et reste vice-président.

Coaching important En 2015, les Finistère Angels ont investi 577 500 € en capital dans des startups et PME bretonnes : 3D Soundlabs (Rennes, casques audio pour son en 3D), Amzair (Plabennec, 29, pompes à chaleur premium), Eco Tree (Brest, solutions d’achat de crédit CO2 via la plantation d’arbres), Visiofaire-Watcheezy à Plérin (service web en e-commerce) et Cours Center. Pour ces entreprises, être ainsi soutenues par des fonds privés ouvre bien des portes, notamment bancaires.


Créée par Frédéric Le Moal en 2013 au technopôle Brest-Iroise, Cours center développe des cours en langues par visioconférence. S’appuyant sur un réseau international d’une centaine d’enseignants, dans plusieurs langues, la SAS a opté pour des formules d’apprentissage flexibles : « Nous avons l’exemple d’un adolescent qui apprend l’anglais avec un ressortissant du Royaume-Uni et avec un Américain du Massachussets, explique Frédéric Le Moal. Et s’il le souhaite, il peut changer de professeurs. »


Repéré par Finistère Angels lors de la Brest Startup en 2014, Frédéric Le Moal a été coaché par deux membres de l’association, sur les aspects comptables, commerciaux... L’entreprise a bénéficié d’une entrée au capital en mars 2015. « Cela m’a permis de recruter 5 personnes et d’avoir des perspectives de développement rapide à l’international. »


En 2016, l’association « cherche de nouveaux business angels. Nous ne sommes pas des milliardaires mais des entrepreneurs qui veulent soutenir l’économie. Le ticket sur un dossier est compris entre 5000 et 30 000€. » Concernant les entreprises financées, « les PME ayant des projets de développement à l’international peuvent venir nous voir. »


577 500€ investis en 2015 ; 60 membres ; 5 entreprises financées : www.3dsoundlabs.com ; www.eco-tree.fr/ ; www.amzair.eu ; http://fr.watcheezy.com/ ; www.cours-center.com


Taille du texte

L'évènement

Open de l'industrie Bretagne 2017 : réservez votre jeudi 19 octobre

Les industriels bretons ont rendez-vous à Saint-Brieuc, pour cet évènement régional d’envergure dédié à l’industrie manufacturière bretonne.