Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Eilañ, nouvelle société d’investissement dédiée au service des énergies renouvelables en Bretagne

Bretagne économique, le 17.11.2011

La création de cette société d’investissement, voulue par la Région Bretagne et portée par la SEMAEB, fédère aujourd’hui, autour d’un projet commun unique en France dans ce domaine, la Caisse des dépôts, EDF, le groupe Crédit Mutuel Arkéa et le Crédit Coopératif. Sa présidence a été confiée à Olivier Clanchin (photo), par ailleurs président du groupe alimentaire Triballat, à Noyal sur Vilaine (35).
L’objectif d’Eilañ, investisseur minoritaire et patient, est d’accélérer la mise en œuvre des projets, en apportant des fonds qui permettront un bouclage plus rapide des plans de financement.
La société s’engagera là où l’intérêt général trouve sa place et où l’investissement privé, seul, ne suffit pas. L’aide apportée concernera des initiatives techniquement finalisées, de taille intermédiaire, bien ancrées dans leur environnement et nécessitant des investissements compris entre 3 et 10 M€.
Dotée de 3 M€ pour démarrer, Eilañ engagera 4,7 M€ dans les 3 ans et envisage d’augmenter progressivement son capital jusqu’à 8 M€, afin de soutenir une douzaine de projets d’ici à 2016.

L’effet de levier financier, généré par l’apport en fonds propres de la société d’investissement (20 à 30%), aura pour effet la réalisation d’environ 100 M€ d’investissements sur cette période.


C’est la SEMAEB, Société d’Economie Mixte pour l’Aménagement et l’Equipement de la Bretagne, qui se chargera de l’expertise et du financement des projets. Les partenaires privés, fournisseurs d’énergie et groupes bancaires, contribuent techniquement et financièrement à cet ensemble.



Contribuer à atteindre l’objectif des 34 % de production d’énergies renouvelables en 2020


Pour le Conseil régional et ses partenaires, la création d’Eilañ s’inscrit pleinement dans les enjeux du Pacte Electrique breton, dont l’une des 3 priorités vise le développement des énergies renouvelables.



Pour réduire la dépendance énergétique de la Bretagne (9,5 % d’autonomie à ce jour) et faire face aux risques de coupures électriques en hiver, la Région et l’Etat ont signé en décembre 2010, avec RTE, l’ADEME et l’ANAH, un Pacte électrique breton, fondé de manière indissociable sur trois piliers : maîtrise des consommations d’électricité, déploiement massif des énergies renouvelables et sécurisation de l’approvisionnement électrique.



Concernant le volet ENR, cette stratégie partagée vise à atteindre 34 % d’autonomie énergétique en 2020, soit une puissance installée de 3 600 MW (1 800 MW pour l’éolien terrestre et 120 MW pour la biomasse méthanisation). Pour ce faire, la mobilisation de tous les acteurs est nécessaire, et ce, dans toutes les filières (éolien terrestre, offshore posé et flottant, hydrolien, photovoltaïque, biomasse…). En permettant aux porteurs de projets d’aller plus loin et plus vite vers l’objectif que la Région s’est fixée, Eilañ jouera un rôle déterminant pour consolider la stratégie régionale de déploiement massif des énergies renouvelables en Bretagne.




Recommandations