Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Ecovrac (Saint-Caradec - 22), leader national des citernes compartimentées pour le transport des aliments du bétail, innove dans un contexte tendu.

Bretagne économique, le 16.07.2012

La PME relance un vieux savoir-faire, celui des citernes pressurisées destinées à la farine pétrifiable. «Nous avons commencé à relancer cette production en 2011 et dès cette année elle représentera 10% de l’activité avec un marché national commente Aurélie Fromet PDG d’Ecovrac. La Pme, créée en 1968, appartient depuis 3 ans au groupe Ames (Vineul - 41) détenu par la famille Savigny dont la jeune dirigeante de 34 ans est issue. Employant 70 personnes, Ecovrac produit une moyenne annuelle de 80 véhicules pour un CA 2011 (30.09) de 9 millions d’euros.

« Nous traversons des années difficiles. Il faut plus que jamais faire preuve de dynamisme et trouver de nouveaux relais de croissance par l’innovation et l’export. Outre la construction de ces nouvelles cabines, nous avons sorti le 1er juin Ivrac, un nouveau système de déchargement automatique du véhicule. Il permet la simplification des opérations pour le chauffeur, la traçabilité des quantités déchargées par compartiment, leurs lieux et heures. Afin de présenter ce nouveau véhicule à nos clients, nous organisons l’Ecovrac Tour qui durera jusqu’à fin octobre. C’est une innovation commerciale avec un investissement conséquent. » L’international, qui ne représente que 5% de l’activité repose sur la vente de véhicules d‘occasion aux pays du Maghreb et de l’Est est aussi une préoccupation de la dirigeante. Cette dernière vient également de créer un parc de location de véhicules neufs pour rendre service à ses clients. « Nous restons dynamique à tous les niveaux de manière à conserver nos parts de marché. Le secteur de l’alimentation du bétail stagne et les acteurs repoussent leurs investissements. » Ils sont trois fabricants en France sur ce marché de niche. En Bretagne, Ecovrac détient 70% du marché, 55 % au niveau national. Malgré ce contexte tendu, un agrandissement du bâtiment qui s’étend déjà sur 10 000 m² est prévu à l’horizon 2013.


Recommandations