Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Décès de Joseph Martray, fondateur du Celib

Bretagne économique, le 03.06.2009

« Une des personnalités les plus déterminantes de la Bretagne du XXè siècle », c’est ainsi que Jean-Yves Le Drian qualifie Joseph Martray, décédé le 1er juin à 95 ans. « Joseph Martray aura été de tous les combats qui ont fait notre devenir. Il a joué un rôle majeur aussi bien dans les milieux culturels, qu’économiques et institutionnels », continue le Président de Région dans son hommage au fondateur du Comité d’étude et de liaisons des intérêts bretons (Celib).
Le Celib (association loi 1901) a été créé le 22 juillet 1950 par un groupe de personnalités, parmi lesquels René Pleven et Joseph Martray. Leur but était alors de favoriser le développement de la Bretagne, très en retard économiquement à la fin de la guerre, tout en maintenant les spécificités culturelles bretonnes. Le Celib travaillait plus largement en faveur de la régionalisation de la France.
L’association, dont Joseph Martray était le secrétaire général, connût son apogée au milieu des années 1960. Elle regroupait à cette époque la plupart des acteurs locaux : parlementaires bretons, conseils généraux, 1 200 communes, syndicats ouvriers et patronaux, universités, etc. C’est le Celib qui est notamment à l’origine du Plan Routier Breton.

Si le Celib reste l’œuvre principale de Joseph Martray, il développa d’autres moyens pour faire entendre la voix bretonne. En 1947, il avait fondé la revue « Le Peuple Breton » pour défendre la modernisation de la Bretagne, la régionalisation de la France, ou un fédéralisme européen.
Il était aussi un spécialiste des questions maritimes. Il a enseigné le droit maritime à l'Université de Nantes, a été président de l'association d'étude des problèmes de la mer au Conseil économique et social, et vice-président de l’Institut Français de la Mer à partir de 1980.

Joseph Martray a été décoré de la Légion d’Honneur et de l’Ordre de l’Hermine (photo), décerné par l’Institut Culturel de Bretagne aux personnes qui oeuvrent pour le rayonnement de la culture bretonne. « Si nous serons, demain, en capacité de proposer une nouvelle Bretagne, c’est bien parce que les bases construites par des hommes comme Joseph Martray nous le permettent », conclut Jean-Yves Le Drian.

Taille du texte

L'évènement

Les mercredi 6 et jeudi 7 septembre, à Quimper, auront lieu les Blue Deiz. Cette académie de la Blue Economy en Cornouaille se tiendra à la CCIMBO, à l’Ecole de Management Bretagne Atlantique (EMBA) et aux Halles de Quimper. Au programme, des conférences, des workshop et des tables rondes, en présence de Gunter Pauli (Fondation Zeri).

Recommandations