Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Crise agricole : la FNTR Bretagne inquiète

Bretagne économique, le 12.02.2016

C’est dans communiqué de presse transmis ce jour que la fédération nationale des transports routiers en Bretagne s’inquiète des conséquences des manifestations agricoles sur l’activité de ses adhérents : « le transport routier de marchandises souffre directement des baisses et aléas d’activité que subit le monde agricole. Nous comprenons parfaitement la problématique des agriculteurs pour subir des distorsions de concurrences similaires à l’échelle européenne : nos concurrents de pavillons low costs sont de plus en plus présents sur les routes. Toutefois, le secteur du transport routier ne peut accepter et tolérer les dégradations sur ses véhicules, comme celui qui s’est produit à Landerneau dans la nuit du 10 au 11 février. Le coût social (temps d’attente de nos conducteurs suite aux manifestations, immobilisation de nos conducteurs arrivés en fin de temps de conduite règlementaire…) et le coût économique (perte d’activité, retard à la livraison, litiges, itinéraires rallongés…) sont déjà difficilement supportables pour les entreprises de transport. »

Dans un contexte de croissance nulle et d’une économie qui ne donne aucune perspective positive à court et moyen termes, nos entreprises se trouvent durement malmenées.



Les chefs d’entreprises du transport routier ont le devoir d’assurer l’intégrité physique de leurs collaborateurs, de leurs matériels et des marchandises qui leurs sont confiées. Les dégradations sur nos matériels pénalisent uniquement les entreprises de transport et pourraient priver le monde agricole de notre compréhension.



Nous exprimons notre soutien à la production bretonne, mais nous n’accepterons pas d’être la cible injustifiée d’actes malveillants sur nos outils de travail.


Taille du texte

L'évènement

Eolien en mer : inscrivez-vous aux rendez-vous B2B

Le FWP Atlantic Forum est un salon dédié au développement industriel de l’éolien flottant, du 2 au 4 octobre, à Saint-Nazaire et Lorient.