Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Contrefaçon indélicate en Bretagne : Eco-Techniques contre-attaque

Bretagne économique, le 11.03.2014

C’est sans doute la rançon du succès : Patrick Hamer, fondateur de la société Eco-Techniques (Dijon-21) et inventeur des procédés qui permettent de limiter la consommation d’eau des bâtiments publics ou particuliers est victime de la contrefaçon, de la part d’un ancien collaborateur peu scrupuleux. Ancien salarié d’Eco-Techniques (entreprise spécialiste des systèmes hydro-économes qui permettent de minimiser le débit d’eau des robinets, douches et mitigeurs), celui-ci vend en Bretagne des services et des produits, directement inspirés de ceux créés par Patrick Hamer, mais d’une bien moindre qualité.
Malheureusement, dans tous les cas d’imitation grossière, la contrefaçon nuit non seulement à
l’entreprise mais aussi aux clients. Car conseiller particuliers et collectivités locales pour les aider à réduire leur consommation d’eau et d’énergie demande des compétences et un savoir-faire que seule Eco-Techniques maîtrise réellement puisque c’est elle qui a inventé, développé et perfectionné le concept et les produits.

Face aux torts causés par cet ancien employé indélicat, Patrick Hamer a bien entendu saisi le tribunal de Saint-Brieucun concurrent incompétent mais aux tarifs systématiquemenFace aux torts causés par cet ancien employé indélicat, Patrick Hamer a bien entendu saisi le tribunal de Saint-Brieuc. Mais il s’est surtout attaché à alerter les communes et les responsables afin de limiter les dégâts, tant pour son activité que pour le budget des villes, bailleurs sociaux, lycées ou communes qui auraient le tort de se laisser prendre au piège d’un concurrent incompétent mais aux tarifs systématiquement inférieurs.
Un combat dont la société Eco-Techniques a toutes les chances de sortir vainqueur mais qui dure depuis déjà deux ans. C’est pourquoi, face aux lenteurs de la justice,
Patrick Hamer entend bien tout mettre en oeuvre pour faire cesser les agissements de cet individu, qui nuit autant à ses clients qu’à l’environnement, en sabotant une
technique pourtant remarquablement efficace.


Recommandations