Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Conjoncture bretonne : la reprise se confirme dans l’industrie en attendant ses effets sur l’emploi

Bretagne économique, le 04.02.2016

Cette année, 1 511 entreprises bretonnes représentant 150 000 salariés ont répondu à l’enquête annuelle réalisée par la direction régionale de la Banque de France. Pour Jean-Marc Prevet , directeur, « nous assistons à rééquilibrage global de la croissance entre pays industriels et pays émergents avec une inflation quasi nulle dans de nombreuses zones notamment en Europe. Ce phénomène va s’accentuer dans les mois à venir. Sur le plan régional, en 2015, on a assisté à un net recul des défaillances d’entreprises, - 9 points, ce recul n’est que de 2 points au niveau national. L’industrie bretonne a mis fin à 3 années de recul du chiffre d’affaires en affichant une progression de 1,1% et les exportations bien orientées, ont affiché une nouvelle progression (+2,2%).Toutes les branches ont connu une hausse de leur activité, plus ou moins marquée : faible à modérée pour les IAA et le matériel de transport, plus soutenue pour les autres. La tendance se retrouve au niveau des effectifs, qui se stabilisent après 3 années de baisse mais l’environnement incertain a néanmoins pesé sur les investissements, qui ont baissé de 12%. La concurrence a pesé sur les marges mais le CICE a contribué à soutenir les résultats des entreprises. Enfin pour 2016, les chefs d’entreprise anticipent une nouvelle progression de leur chiffre d’affaires : +1,7% mais surtout un rebond de l’investissement est enfin attendu. Seul bémol, les perspectives d’embauche restent encore très prudentes. »

Les services marchands aux entreprises (transport, informatique, ingénierie, nettoyage) : poursuite de la croissance



Une nouvelle fois, le CA des entreprises des services marchands progresse en 2015 (+2,5% ) et parmi elles ce sont les activités informatiques qui enregistrent ant la croissance la plus importante avec une progression de +12%. Le CA de l’activité transport se contracte néanmoins légèrement en raison de la baisse des prix du gazole. Globalement la rentabilité évolue favorablement et les effectifs employés poursuivent leur progression (+1,7% contre 1,1 % en 2014).



Le bâtiment et les travaux publics : Vers une reprise en 2016
Le chiffre d’affaires se replie pour la 3ème année consécutive pour toutes les branches : gros œuvre, second-œuvre, travaux publics . Les prix des chantiers sont très tirés en raison de la concurrence, les marges se réduisent et les effectifs sont revus à la baisse. Pour 2016, les entreprises anticipent un léger rebond (+0,2%) plutôt perceptible sur le second semestre que le premier et plus marqué pour le gros œuvre en raison de la reprise de la construction.