Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Blue Economy : les jeunes pousses de Gunter Pauli recrutent des graines d'entrepreneurs

Julie Menez, le 18.07.2017

La Cornouaille est un terrain privilégié pour mettre en application les bonnes pratiques d'un entrepreunariat durable, tels que l'énoncent les principes de la Blue Economy. Les jeunes gens prêts à se lancer et à créer leur entreprise ont rendez-vous au "Café des possibles".

"On crée une nouvelle dynamique de territoire", ainsi Jean-François Garrec, président de la CCI Bretagne et de la CCIMBO Quimper, résume-t-il l'ambition de la Blue Economy en Cornouaille. Ce projet fait suite à la venue, en septembre 2016 de Gunter Pauli. L'industriel belge, à l'origine de la fondation Zeri (Zero emissions, research and initiatives), voit dans la Cornouaille un grand potentiel pour entreprendre et innover, tout en respectant l'environnement. Si des projets importants, comme la chimie verte ou le papier pierre, sont en cours de développement, l'Abeil (Association Blue Economy et Initiatives locales) et la CCI ont décidé de s'adresser aux jeunes. Ils peuvent, pour ce faire, compter sur l'enthousiasme et l'implication de trois jeunes bénévoles de Zeri.

Venus de Bourgogne et de Belgique, Romain Obrecht, François Nolet et Natan Jacquemin en sont convaincus : "Il est possible de se diriger vers une nouvelle façon de penser, de consommer et d'agir de manière plus durable." Le trio s'est installé pour quelques temps en Cornouaille. L'objectif ? Donner un coup de pouce au développement des projets Blue Economy en Cornouaille.

A la recherche de jeunes voulant entreprendre

Faire pousser des champignons sur du marc de café, utiliser les déchets d'abattoir pour élever des larves à destination de la pisciculture ou encore faire du pain à base de drêche (reliquat du brassage de la bière) : des procédés existent et ont déjà prouvé leur potentiel économique. Ne reste plus, en Cornouaille, qu'à trouver les personnes motivées pour se lancer dans ces différentes activités.

C'est là qu'interviennent les trois bénévoles de Zeri. "Des packages de projets existent, assurent les jeunes gens. Nous, on recherche des entrepreneurs qui vont prendre le projet en main." Pour trouver ces personnes motivées et prêtes à porter l'un ou l'autre de ces projets d'activités durables, Natan, François et Romain proposent des "Cafés des possibles" : des temps d'échange dédiés à la Blue Economy, nécessaires pour trouver les entrepreneurs de demain. Le deuxième Café des possibles est prévu pour ce mercredi 19 juillet, à Tregunc, au magasin Ty Vrac. Il est aussi possible de contacter Natan (jacquemin.natan@gmail.com).

D'ici fin août, les trois volontaires espèrent avoir monté trois projets sur Quimper et deux sur l'île de Sein.

Les projets en question seront à découvrir, les 6 et 7 septembre, lors des Blue deiz. Cet événement de rentrée va mettre la Blue Economy sur le devant de la scène.

Au programme des Blue deiz

  • Mercredi 6 septembre
    Masterclass introduction à l'économie bleue et « Approche systémique du développement économique territorial »
    Soirée : Fête du (bien !) manger local
  • Jeudi 7 septembre
    Workshops thématiques (Lifi, papier-pierre, spiruline, bioplastiques, valorisation de coproduits, transformation de déchets plastiques en carburant...
    Conférence de Karl Ludwig Schweisfurth (fondateur d'Herta, reconverti à l'agriculture biologique) et table-ronde avec Gunter Pauli.

 


Taille du texte

L'évènement

Open de l'industrie Bretagne 2017 : réservez votre jeudi 19 octobre

Les industriels bretons ont rendez-vous à Saint-Brieuc, pour cet évènement régional d’envergure dédié à l’industrie manufacturière bretonne.