Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


Acemo (Pontivy-56) met les bouchées doubles à l’international

Bretagne économique, le 14.11.2013

Pour développer son CA, 13 millions d’euros en 2012 contre 12,5 en 2013, l'entreprise a pour objectif de doubler dans les trois ans ses chiffres à l’export

Acemo est spécialisée dans l’alimentation porcine, de la préparation de l’aliment et du process du grain aux équipements. Impactée par la flambée des cours des céréales de ces trois dernières années, l’entreprise de 90 salariés bénéficie aujourd’hui d’un retour des investissements de la part des éleveurs. “L’année dernière nous avons eu une embellie du fait des mises aux normes en rapport avec le bien-être des truies gestantes, qui a entrainé l’obligation pour les éleveurs d’investir dans de nouveaux équipements. Ceci nous a permis de faire
une bonne année en 2012”, précise Régis Robillard, président d’Acemo.



+ 25% de CA en 2 ans



Avec 13 millions d’euros, l’entreprise a fait croître son chiffre d’affaires de 25% par rapport à 2011 et prévoit d’ores et déjà d’atteindre 12,5 millions d’euros cette année, dont la moitié en Bretagne. “Nous faisons beaucoup de développement à partir des produits qui
existent. Actuellement, nous mettons l’accent sur les
économies d’énergie et l’optimisation de l’alimentation.” Présent au Space en septembre dernier, Mr Robillard se montre confiant : “On a senti plus de dynamisme de la part des clients rencontrés avec des projets sérieux et à court terme, ce grâce à la baisse du coût de l’aliment. Dès qu’il y a une embellie, nos clients cherchent à moderniser leur élevage, à les rénover, à les rendre plus performants.”



Vers le grand export



L’usine s’étend aujourd’hui
sur environ 12 000 m² et continue d’investir
sur toute la partie automatisme, électronique et informatique, avec en moyenne, des investissements de l’ordre de 300 000 à 400 000 euros. Avec une cellule R&D composée d’une quinzaine de personnes travaillant au développement de ses logiciels et de ses cartes électroniques, Acemo regarde aujourd’hui vers l’étranger. “Depuis deux ans, nous avons
décidé de nous donner des objectifs plus ambitieux à l’export car à terme nous n’avons pas confiance dans les marchés européens. Pour nous, le développement de l’entreprise passe par le grand export (Chine, Russie, Ukraine, Corée du sud, Canada). Pour la Chine, la Russie et l’Ukraine, nous avons depuis deux ans un partenariat commercial avec la Cooperl pour des projets clés en main via des offres communes.” Acemo a pour objectif de doubler dans les trois ans ses chiffres à l’export, qui représentent actuellement 10% de son CA.


Recommandations