Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


2016 : Les trafics des ports de Brest et Lorient se maintiennent

Christelle Hall, le 25.01.2017

Malgré un contexte économique difficile, les ports de Brest et de Lorient annoncent le maintien de leurs trafics en 2016. Le port de Brest progresse de 4,9 %. Celui de Lorient recule légèrement de 2,9%.

Le déchargement du port de Lorient
CCI Morbihan

Les tonnages ayant transité par le port de Brest progressent de 4,9 % à 2 640 000 tonnes en 2016 après trois années de baisse. A fin novembre, le chiffre d’affaire de la concession commerce recule légèrement par rapport à la même période en 2015. Le port de commerce de Brest reste ainsi le premier port breton.

Agroalimentaire en baisse

La fabrication d’aliments a une nouvelle fois baissé en Bretagne, première région productrice française, de – 3,7 % à 6,8 Mt. La production d’aliments pour les volailles affiche une baisse de – 3,6 % à 2,6 Mt, la production d’aliments pour les porcs ressort en baisse de – 2,7 % à 3,2 Mt et celle pour bovins de – 7,4 % à 1 Mt. Seule la production d’aliments pour les dindes progresse mais dans des volumes modestes (590 Kt). Dans cet environnement défavorable, le trafic total des matières premières agricoles et des huiles agroalimentaires du port de Brest s’élève à 1 037 653 tonnes contre 919 181 tonnes en 2015, en progression de près de 13 %. Ce résultat est essentiellement porté par les entrées de graines de soja pour l’usine de trituration ainsi que par les expéditions d’huile de soja.

Dans un secteur du bâtiment et des travaux publics toujours atone, le trafic de ciment ressort en baisse de 3 % à 31 925 tonnes.

Du côté de la réparation navale, la conjoncture économique mondiale dégradée a pesé sur les résultats de fin d’année. Brest a reçu, en 2016, 28 navires dans les formes de radoub et 12 navires à quai, soit un total de 40 navires contre 66 en 2015.

En conséquence, le volume d’heures de grues est en fort recul. Le début de l’année 2017 amorce une reprise des commandes.

Le port de Brest a accueilli 14 escales de paquebots de croisières en 2016. 7 142 croisiéristes ont ainsi pu découvrir la ville et le département au travers des excursions proposées. La clientèle allemande reste majoritaire avec 66 % des croisiéristes accueillis, suivie de la clientèle américaine (27 %), de la clientèle norvégienne (7 %) et enfin de la clientèle australienne (1 %).

Bonne reprise de la construction à Lorient

L’activité du Port de commerce de Lorient se maintient, avec 2 212 844 tonnes de matières traitées en 2016, soit 2,9 % de moins par rapport à 2015. Le trafic d’hydrocarbures reste constant et important. Il représente 41,2 % de l’activité portuaire du port de commerce avec 911 717 t déchargées à fin décembre 2016 contre 933 575 t à fin décembre 2015.

Le trafic de nutrition animale s’élève 757 341 T et représente 34,2 % de l’activité portuaire, soit une baisse de - 14 % par rapport à 2015. La baisse des volumes résulte d’une faible consommation de soja le deuxième semestre 2016 par les entreprises de  production d’alimentation animale. Cette situation a occasionné une faible rotation de la marchandise en magasins privés et a donc saturé les surfaces de stockage.

40 767 T déchargées à fin décembre 2016 contre 22 166 T déchargées à fin décembre 2015, soit une hausse de + 83,9 %. Bonne reprise de l’activité de vrac de construction liée à une reprise de l’activité du bâtiment en Bretagne et une réorganisation de fond des sites de production Lafarge des sites du Havre et Saint-Pierre-La-Cours.

Côté croisières, six paquebots ont accosté au Port de commerce de Lorient, entre avril et octobre. Ce qui représente 2 956 passagers de croisière, de nationalité anglaise pour la plupart. 45 % d'entre eux restent sur site et visitent la ville de Lorient.


Taille du texte

L'évènement

Open de l'industrie Bretagne 2017 : réservez votre jeudi 19 octobre

Les industriels bretons ont rendez-vous à Saint-Brieuc, pour cet évènement régional d’envergure dédié à l’industrie manufacturière bretonne. 

Recommandations