Accès par territoire
Menu principal

Votre territoire


1,3 M€ investis par les Finistère Angels en 2016

Christelle Hall, le 03.03.2017

L’association Finistère Angels a investi dans quatre entreprises en devenir. Labellisée par le fonds régional Breizh up, elle devient à la fois un levier important et un gage de crédibilité.

Léna Roudaut, My Movie Up, Christophe Bapst, président des Finistere Angels et Anne le Calvez, Eqwall
Chall

Les Finistère Angels, 62 membres, sont devenus de véritables leviers du financement pour les entreprises. En 9 ans d’existence, ils ont investi 7 M€, faisant de leur association l’une des plus audacieuses de Bretagne (21M€ investis par les business angels bretons au total) en termes de prises de risques.


En témoigne non seulement le nombre de dossiers qu’elle reçoit - de 3 à ses débuts à 32 en 2016 – mais également la puissance de mobilisation de fonds. Ainsi, concernant l’entreprise VisioFair à Plérin, pour 300 000 € investis par des business angels dont 100 000 € par des Finistériens, 300 000 € ont été injectés par le fonds régional Breizh up, complété d’un prêt à parité de la BPI. « Le fait d’être labellisé nous permet de solliciter ce fonds et de gagner de temps », indique Gérard Keraval, l’un des « anges » de première heure.
 

Coaching important

En 2016, les Finistère Angels ont investi 1,3 M€ en capital : Apizee à Lannion (solutions d’échanges par vidéo en temps réel) et trois startups brestoises : Coaching Sport Santé, portée par le médecin Yannick Guillaudot (une application de lutte contre la sédentarité), Eqwall qui met à disposition une plateforme d’interactivité avec le public pour tout évènement et My Movie Up, qui propose une solution clé en main de création, montage et diffusion de vidéos en trente minutes. « Nos projets d'investissements reposent largement sur la personnalité des dirigeants », précise Christophe Bapst, président.

Dans le cas d’Eqwall, fondé il y a deux et demi par Anne Calvez, la présence des Business angels s’est d’abord manifestée par des conseils avant une prise de participation au capital de 165 000 €, complété par le CMB et la BPI France. « Cela va me permettre de financer la phase marketing de notre solution pour un déploiement national », commente la dirigeante à la tête d’une équipe de 4 personnes. 62 clients ont déjà adopté sa plateforme

My Movie Up et sa solution de montage vidéo rapide, vise le secteur de l'immobilier, les PME et les grands comptes. Cinq personnes développent sa plateforme, déjà opérationnelle. « Je souhaite poursuivre le développement technique, précise la créatrice Léna Roudaut, c’est pourquoi les Finistère angels sont entrés au capital en juin 2016. Certes, l’apport financier est important mais ce n’est pas que cela. Les Business angels étant anciens chefs d’entreprise ou cadres dirigeants, ils nous aident à prendre le recul nécessaire. »

En 2017, l’association cherche de nouveaux business angels et souhaite se féminiser.« Nous ne sommes pas des milliardaires mais des entrepreneurs qui veulent soutenir l’économie. Le ticket sur un dossier est compris entre 5000 et 30 000€. »  Concernant les entreprises financées, « les PME des secteurs traditionnels sont les bienvenues pourvu que le dossier porte sur une innovation. »

1,3 M€ investis en 2016 ; 62 membres ; 4 entreprises financées ; 5 entreprises refinancées : 3DSL, Hemarina, Manros Therapeutics, Move’n See, Visiofair-Watcheezy.
 


Taille du texte

L'évènement

Open de l'industrie Bretagne 2017

Les industriels bretons ont rendez-vous à Saint-Brieuc, pour l'Open de l'industrie Bretagne : un évènement régional d’envergure dédié à l’industrie manufacturière bretonne. 

Recommandations