Accueil > Actualité > International > La coopérative japonaise (...)

 


La coopérative japonaise Makurazaki investit à Concarneau (29)dans un nouvel outil de production

Publication : 18-07-2014
Bonite séchée - © coopérative de Makurazaki

C’est au cours de leur voyage au Japon que les représentants de la Région Bretagne se sont vus confirmés par MAKURAZAKI FRANCE KATSUOBUSHI Co la construction de son unité de production européenne en Bretagne, dans l’agglomération de Concarneau.Cette société japonaise est spécialisée dans la transformation de bonite (poisson de la famille du thon) en Katsuobushi. Les amateurs de cuisine japonaise dans toute l’Europe, pourront désormais se procurer plus facilement ce condiment de base indispensable de la cuisine nippone. Cet investissement industriel prévoit sur 3 ans la création de 10 emplois dans le Finistère. Le choix de Concarneau par l’investisseur nippon s’explique par la concentration d’industries de la pêche, la proximité d’une compagnie thonière capable d’assurer l’approvisionnement en bonite, la capacité de stockage frigorifique de poisson en vrac. "Cette annonce va avoir un impact promotionnel très important pour conforter à nouveau l’attractivité de notre région au Japon.

En effet, le produit fabriqué est à la base de la cuisine japonaise, pour le comprendre, imaginez l’impact en Bretagne de l’annonce par un grand fabricant de galettes bretonnes de la construction de son usine au Japon. » commente Vincent Chamaret, Directeur général de Bretagne Commerce International.

Pourquoi du Katsuobushi « made in Concarneau » ?

« Au début, nous ne visions pas forcément la France et puis en discutant avec des confères qui connaissent bien la Bretagne, nous nous sommes intéressés de plus près au site de Concarneau qui remplissait quasiment tous nos critères. La présence d’autres entreprises japonaises en Bretagne est également un élément rassurant pour nous », précise Kastuhiko OISHI, Président de MAKURAZAKI FRANCE KATSUOBUSHI Co., Ltd.

Kyo NISHIMURA, Président de la coopérative de Makurazaki ajoute « J’observe une certaine similitude entre Concarneau et Makurazaki : la même taille, la même industrie, le même esprit travailleur… Ces points communs ont également fait pencher la balance pour Concarneau. »

Des dispositifs publics réactifs

« Cette décision d’investissement confirme l’attractivité du site « France » pour les investissements étrangers dans le domaine industriel, pour laquelle la France occupe la première place en Europe. Une part importante des 600 entreprises japonaises déjà implantées en France en ont déjà tiré parti. Ce projet va également enrichir l’innovation culinaire en France. Ce succès illustre enfin la qualité de la collaboration entre l’AFII et ses partenaires territoriaux en Bretagne » confie Muriel Pénicaud, Présidente l’Agence Française pour les Investissements Internationaux.

Début septembre 2013, le bureau de Tokyo de l’AFII a repéré ce projet d’investissement et alerté Bretagne Développement Innovation (BDI) en charge de l’accueil des investissements internationaux en région. Le mois suivant, Bretagne Commerce International (BCI) –prospecteur régional des investissements internationaux - profitait d’une tournée de prospection au Japon pour rencontrer à Tokyo la société japonaise et lui présenter l’intérêt et le potentiel de la Bretagne pour un tel projet. En janvier dernier, BCI a rencontré les dirigeants de la coopérative dans leurs usines situées dans l’île de Kyushu. Depuis les investisseurs japonais sont venus à trois reprises en Bretagne, accompagnés par l’équipe régionale d’accueil des investissements internationaux de BDI et BCI pour rencontrer différents partenaires potentiels et repérer avec les collectivités locales différents lieux d’implantation correspondants à leur cahier des charges

« Contrairement aux projets habituels d’investissements étrangers dont le processus de décision s’étale généralement sur 2 ans, la décision d’implantation a été très rapide, sûrement motivée par la croissance de la demande sur les marchés européens devenue mature. Cette annonce va avoir un impact promotionnel très important pour conforter à nouveau l’attractivité de notre région au Japon. En effet, le produit fabriqué est à la base de la cuisine japonaise, pour le comprendre, imaginez l’impact en Bretagne de l’annonce par un grand fabricant de galettes bretonnes de la construction de son usine au Japon. » commente Vincent Chamaret, Directeur général de Bretagne Commerce International.

Bretagne – Japon, une relation de longue date

Cette implantation illustre également la pertinence des efforts et de la stratégie menés par la Bretagne au Japon depuis 10 ans. Les rencontres annuelles du Président de région avec les dirigeants japonais des groupes présents en Bretagne, ainsi que les séminaires « sureté alimentaire » organisés en complément des salons internationaux et mettant en avant le savoir-faire des entreprises bretonnes créent du lien et contribuent à donner une image positive de la Bretagne.



Autres Actualités

Trophées TMS Pros : Françoise Saget (56) récompensée

Organisés pour la première fois, les trophées TMS Pros distinguent les actions de prévention des troubles musculo-squelettiques menées par des entreprises de toutes tailles et secteurs d’activité. En (...)

En savoir plus

Ronan Le Moal président de la French Tech Brest + : un pont vers les (...)

Co-fondateur avec Charles Cabillic (groupe AC3) et Sébastien Le Corfec (Zip) de la West Web Valley, le directeur général du Crédit mutuel Arkea Ronan Le Moal a accepté la présidence de la French Tech (...)

En savoir plus

Restauration B to B : Midi et demi ouvre son 13ème restaurant à (...)

Restauration B to B : Midi et demi ouvre son 13ème restaurant à Rennes Midi et demi, prestataire de restauration d’entreprise clé en main, créé en 2006 à Nantes, vient d’ouvrir son 13ème restaurant en (...)

En savoir plus

le dernier numéro

Découvrez vite le dernier numéro !!

JPEG - 215.1 ko

Le palmarès des entreprises bretonnes

Découvrez la 28 ème édition du Palmarès des entreprises bretonnes : hors-série-Edition 2016/2017

Hors-Série

Les entreprises bretonnes à la conquête de l’international


Portraits