Accueil > Actualité > Developpement > Syrlinks vient de battre (...)

 


Syrlinks vient de battre un record de miniaturisation embarquée

Publication : 24-06-2013

Syrlinks (Bruz-35), concepteur de systèmes de communication et de localisation embarqués, vient de mettre au point 2 nouveaux produits qui établissent un nouveau record mondial de miniaturisation.

Créée en 2011 par d’anciens cadres de TES Electronics Solutions, Syrlinks fabrique des systèmes de communication et de localisation pour des implantations sur des micro satellites, destinés aux marchés du spatial, de la sécurité et de la Défense. La PME qui emploie aujourd’hui une trentaine de salariés, a enregistré en 2012 un chiffre d’affaires de 3,9 M€ dont 50% réalisés dans le spatial, 25% dans la défense, 25% dans la sécurité, avec une part à l’export s’élevant à 30% (20% en Europe). Elle vient de mettre au point deux nouveaux produits : la montre Emergency II en collaboration avec Breitling, fabricant de montres suisses, et Proba-V, un petit satellite destiné à surveiller l’évolution de la végétation.

Une balise de détresse Syrlinks dans la montre Emergency II de Breitling

Créé en collaboration avec Breitling, la montre de luxe Emergency II permet, en cas de détresse (en mer, dans le désert, dans les airs), de lancer un SOS et d’alerter les secours. Dotée d’un microémetteur Syrlinks, la montre envoie un premier signal numérique vers le satellite sur la fréquence 406 MHZ, et dans le même temps, un second signal analogique sur la fréquence 121.5, permettant la localisation et le sauvetage. L’émetteur est en effet conforme aux spécifications internationales d’alerte du système international de sauvetage Cospas-Sarsat. Propriétaire de sa technologie, Syrlinks envisage aussi la création de produits propres dont la PME est en train d’identifier le marché.

Proba-V traque l’évolution de la végétation

Lancé dans la nuit du 6 au 7 mai 2013 par la fusée Vega depuis la Guyane française, Proba-V est un petit satellite de l’ESA (Agence spatiale européenne) d’un volume inférieur à un mètre cube. Sa mission : cartographier la couverture végétale et sa croissance à l’échelle planétaire tous les deux jours. Fabriqué par le Belge Qinetiq Space, le satellite est équipé de l’émetteur EWC 28 (haut début en bande X) conçu et fabriqué par Syrlinks. Grâce à cet émetteur extrêmement petit et peu consommateur d’énergie, le satellite peut transférer dans un délai très court les milliers de clichés qu’il a enregistrés lors de son périple autour de la terre. Les clichés du sol peuvent ainsi être envoyés en un temps record, 10 mn maximum, vers la terre. L’EWC 28 qui a été conçu par Syrlinks grâce à un partenariat avec le CNES et l’ESA, peut aussi enregistrer des fréquences émises à partir de la terre. Il pourrait être utilisé pour d’autres missions, par exemple dans le domaine de la Défense.

 

 



Autres Actualités

OceanBtoB à Lorient : convention d’affaires sur le maritime

Le Pôle Mer Bretagne Atlantique organise la 3e édition Ocean BtoB, évènement à destination des entreprises du maritime le 9 février à Lorient.

En savoir plus

Agroalimentaire : Even relève les aides aux jeunes producteurs

La Coopérative Even (Ploudaniel, 29) accentue son aide à l’installation des jeunes producteurs bretons.

En savoir plus

Bretagne : Gil Vauquelin prend la Direction régionale de la Caisse des (...)

C’est le 1er février prochain que Gil Vauquelin prendra officiellement le poste de directeur régional Bretagne au sein du Groupe Caisse des Dépôts en remplacement de Loïc Rolland. A ce titre il (...)

En savoir plus

le dernier numéro

Découvrez vite le dernier numéro !!

JPEG - 215.1 ko

Le palmarès des entreprises bretonnes

Découvrez la 28 ème édition du Palmarès des entreprises bretonnes : hors-série-Edition 2016/2017

Hors-Série

Les entreprises bretonnes à la conquête de l’international


Portraits