Accueil > Actualité > Developpement > Finistère : Synutra, la (...)

 


Finistère : Synutra, la bouffée d’oxygène pour la pointe bretonne

Publication : 29-09-2016

Devant de nombreux institutionnels et industriels, et plus de 300 invités chinois venues spécialement à Carhaix, Zhang Liang, PDG de Synutra International et Christian Mazuray, président de Synutra France International, ont inauguré l’usine futuriste de production de poudre de lait infantile pour la Chine. Sous les couleurs du bonheur et de la pureté en Chine - le rouge et le blanc - les deux industriels ont égrené des chiffres impressionnants qui donnent une bouffée d’oxygène au monde agricole, à l’emploi et à l’avenir du Finistère : 200 emplois avec un objectif de 280 ; 288 millions de litres achetés au groupe Sodiaal avec qui il a signé un contrat d’approvisionnement pour 10 ans ; des projets complémentaires d’ici deux ans.

Marché haut de gamme

« Sodiaal collecte le lait et le lactoserum auprès de 800 producteurs et nous le fournit, indique Zhang Liang, PDG de Synutra International. Cela assure la régularité de notre approvisionnement. Il existe très peu d’usines dans le monde fabriquant du baby food à partir de matière première liquide. » Positionné sur un marché haut de gamme, Synutra a placé haut la barre de l’exigence sanitaire. « Nous avons mis au point un système complexe de collecte de données pour la traçabilité, qui va permettre si besoin de retrouver, à partir d’une boîte, qui sont les producteurs. » Car la raison première de la présence de Synutra à Carhaix est là, dans cette poudre de lait pour bébé : « Ce produit est traçable de la ferme au biberon, souligne et Christian Mazuray, président de Synutra France International. Nous sommes fiers d’utiliser cette matière première française parmi la plus qualitative au monde. C’est notre valeur ajoutée en Chine. » Synutra prévoit de transformer le lait frais breton en 100 000 tonnes de poudre de lait par an, destiné à la consommation infantile chinoise. Pour cela, chaque jour, ce sont 800 000 litres qui sont réceptionnés à Carhaix.

20 conteneurs par jour pour Brest

Au terme d’un processus industriel automatisé au maximum, le lait devient une poudre à forte valeur ajoutée nutritionnelle. « J’étais salarié d’Entremont, je connais ce secteur, commente le directeur de l’usine, Patrick Delennoy. Je n’ai jamais vu une usine d’une telle technicité. » Conditionnée en big bag (1 t), sac de 25 kg ou boîtes, elle part en conteneurs en direction du port de Brest. « D’ici 18 mois, ce sont une vingtaine de conteneurs par jour qui transiteront par le port de Brest et seront acheminés par les compagnies maritimes Maersk, CMA-CGM et MSC jusqu’au port de Qindao », souligne Zhang Liang. 42 jours plus tard, les boîtes seront sur les rayons des magasins chinois, « contre 10 à 18 mois pour nos concurrents qui reconstituent le lait. »

Ces chiffres donnent le sourire à Jean-Christophe Cagnard, vice-président CCIM Brest en charge des ports. Toute la communauté portuaire s’est mobilisée, ce que confirme Yves Bourlieux administrateur des douanes, qui insiste sur le rôle de conseil du bureau de Brest auprès de Synutra. « Pour le monde agricole comme pour le port de Brest, poursuit l’élu CCI, Synutra apporte des débouchés. Cela va apporter du volume et rassurer les industriels sur notre capacité à traiter des flux conséquents dans la régularité. » Déjà de plus gros bateaux ont été affrétés par les compagnies pour faire face à cette progression du trafic conteneurisé (250 tonnes par jour dans des conteneurs de 40 pieds). Un vent porteur souffle de Carhaix sur le port. Le rouge et blanc, couleurs chinoises, ne sont-elles pas aussi les couleurs de la ville de Brest ?

Investissements futurs. D’autres projets sont programmés. L’un est déjà en cours avec la construction de l’usine D’Euroserum, qui founira Synutra en lactosérum déminéralisés issus des fromageries bretonnes. Le maire de Carhaix, Christian Troadec, a annoncé une usine en lait UHT en 2017, ce qui augure de nouveaux contrats commerciaux avec les coopératives agricoles.

Les chiffres

• 20 conteneurs par jour transiteront à terme par le port de Brest

• La Chine est le premier importateur mondial de lait ; croissance de +7% par an de la consommation de lait infantile

• 500 M€ de chiffre d’affaires attendus à 18 mois

• 170 M€ investis • 200 salariés



Autres Actualités

OceanBtoB à Lorient : convention d’affaires sur le maritime

Le Pôle Mer Bretagne Atlantique organise la 3e édition Ocean BtoB, évènement à destination des entreprises du maritime le 9 février à Lorient.

En savoir plus

Agroalimentaire : Even relève les aides aux jeunes producteurs

La Coopérative Even (Ploudaniel, 29) accentue son aide à l’installation des jeunes producteurs bretons.

En savoir plus

Bretagne : Gil Vauquelin prend la Direction régionale de la Caisse des (...)

C’est le 1er février prochain que Gil Vauquelin prendra officiellement le poste de directeur régional Bretagne au sein du Groupe Caisse des Dépôts en remplacement de Loïc Rolland. A ce titre il (...)

En savoir plus

le dernier numéro

Découvrez vite le dernier numéro !!

JPEG - 215.1 ko

Le palmarès des entreprises bretonnes

Découvrez la 28 ème édition du Palmarès des entreprises bretonnes : hors-série-Edition 2016/2017

Hors-Série

Les entreprises bretonnes à la conquête de l’international


Portraits