Accueil > Actualité > Developpement > Chez SBK Bâtiment, (Trémorel-22

 


Chez SBK Bâtiment, (Trémorel-22) le CA repart en nette hausse en 2012.

Publication : 06-06-2012
L'équipe du bureau d'études

« A la moitié de l’exercice, explique Lionel Marivint le dirigeant, nous étions à plus trois millions. Nous espérons atteindre 6 millions d’euros de CA au 30.09, après avoir fini à 5,3 millions en 2011. Nous sommes complets jusqu’au mois d’octobre/novembre et avec une douzaine d’intérimaires, (et 45 CDI), l’effectif est à un niveau rarement atteint. Cependant les marges restent mauvaises en 2012 et la hausse du carburant va nous obliger à réfléchir à de nouvelles stratégies ». L’entreprise, créée par son grand-père en 1927, est spécialisée pour 2/3 dans le gros-œuvre et 1/3 dans la charpente. Elle intervient sur 4 marchés : le pavillon, les marchés publics (salles des fêtes, cantines, maisons médicales, etc), l’industriel et le marché agricole (élevage, environnement.) Chacun représente environ 1/4 de l’activité de la PME.

 Dans les années 2005, SBK a pris le virage du solaire et de l’éolien avec 80 socles de grosses éoliennes réalisées à ce jour. « C’est du génie civile qui nécessite pour chaque socle, 100 toupies de camions dans la journée, soit 600 m3 de béton. Ce marché s’est arrêté en 2010, car le coût de revente de l’énergie a baissé et les allemands sont arrivés avec des produits plus performants et moins chers. A contrario, depuis le début de l’année, on sent un léger redémarrage dans le solaire qui reste très avantageux quand on a un besoin réel de bâtiment. J’ai moi-même investi 900 000 euros en 2010 dans un bâtiment de 1 650 m² équipés de 1 120 m² de panneaux photovoltaïques. Depuis plus d’un an que je produis du solaire, je dépasse de 20% les estimations. » Selon le dirigeant, le petit industriel avec des bâtiments de stockage clés en main redémarre très fort depuis début 2012 tout comme les bâtiments d’élevage, porcheries et stabulations en particulier, du fait de l’arrivée de nouvelles normes.

 «  En matières de marchés publics et logements sociaux, l’activité stagne mais tient encore pour le moment. Nous venons de décrocher un marché de plus d’un million d’euros avec l’armée pour la réalisation à Coëtquidan d’un centre d’entraînement aux contacts en milieu urbain. Il s’agit de construire un petit village d’entrainement avec rues et maisons. » Une première pour SBK tout comme la réalisation de 3 000 m² de bâtiment solaire à Quimper, en dehors de son champ d’action traditionnel, les départements 22, 35 et 56.



Autres Actualités

Immobilier : nouveau challenge pour le groupe Lamotte

Pour asseoir son arrivée dans la capitale, le Groupe rennais Lamotte - via sa filiale Lamotte Constructeur - s’est implanté en 2016 dans des bureaux à la Tour Montparnasse. C’est au 43ème étage, sur (...)

En savoir plus

Financement : 9 entreprises sur 10 obtiennent les crédits demandés selon le (...)

Le Comité régional des banques de Bretagne de la Fédération bancaire française l’affirme par la voix de son Président Maurice Bourigaud : « nos priorités en 2017 sont le financement de l’économie et la (...)

En savoir plus

Côtes d’Armor : Distinction pour Ubister, désormais partenaire européen du (...)

Basée à Rostrenen (22), Ubister a été fondée en 2010 par Pierre Gueguen et Nathalie Sarrey. Elle vient de recevoir par SAP, leader mondial sur le marché du cloud computing, le titre de « Partenaire (...)

En savoir plus

le dernier numéro

Découvrez vite le dernier numéro !!

JPEG - 215.1 ko

Le palmarès des entreprises bretonnes

Découvrez la 28 ème édition du Palmarès des entreprises bretonnes : hors-série-Edition 2016/2017

Hors-Série

Les entreprises bretonnes à la conquête de l’international


Portraits